Bienvenue cher visiteur
Veuillez vous inscrire ou vous connecter

  Username:   Password:   
Index  FAQ  Search  Memberlist  Usergroups  Profile  Register
 Log in to check your private messages
  le coeur et infarctus du myocarde
Jump to:    
  Post new topic   Reply to topic medmatiq Forum Index » Médecine » 2èm cycle " 3 , 4 et 5 ème année " » Cardiologie et Chirurgie cardio-vasculaire
    
Author Message
the king
Silver
Silver

Offline

Joined: 02 Dec 2008
Posts: 252
Point(s): 250
Moyenne de points: 0.99
PostPosted: Mon 22 Dec - 08:27 (2008) Reply with quote

merci beaucoup !!!


Publicité





PostPosted: Mon 22 Dec - 08:27 (2008)

PublicitéSupprimer les publicités ?
wissem
Metal
Metal

Offline

Joined: 17 Jul 2009
Posts: 56
Localisation: algérie
Féminin Balance (23sep-22oct)
Point(s): 56
Moyenne de points: 1.00
PostPosted: Sat 18 Jul - 14:09 (2009) Reply with quote

IDM:complications

Complications précoces
A- Troubles du rythme (Très fréquents dans les premières heures)
– Bradycardie sinusale, surtout en cas d’infarctus inférieur, avec sueur, pâleur, chute tensionnelle (syndrome vagal) ; réversible sous atropine et remplissage vasculaire.
– Tachycardie sinusale : fréquente faisant craindre une insuffisance ventriculaire gauche, une nécrose étendue.
– AC/FA : fréquente et transitoire, risque emboligène. Par extension auriculaire de la nécrose ou décompensation hémodynamique.
– Extrasystoles ventriculaires (ESV) : très fréquentes, surtout en cas de reperméabilisation (thrombolyse) ; nécessite un traitement immédiat si elles sont nombreuses, polymorphes, en salves, prés de l’onde T (aspect R/T).
– Tachycardie ventriculaire : tachycardie régulière à complexe QRS large, avec onde P dissociées, phénomènes de fusion et de capture.
– Fibrillation ventriculaire
– Rythme idioventriculaire accéléré (RIVA) : réalise un aspect de tachycardie à QRS larges à fréquence ventriculaire < 120/min ; habituellement bien toléré et sans signification pronostique défavorable.
– Syndrome de reperfusion coronaire : associe ESV, TV, RIVA, parfois bradycardie.

B- Troubles de la conduction
– Bloc sino-auriculaire : surtout en cas d’infarctus inférieur ; favorisé par le traitement bêtabloquant ; souvent mal toléré.
– BAV au cours d’une nécrose inférieure : installation progressive ; bien tolérée ; QRS fin ; FC relativement rapide ; transitoire de bon pronostic (traduisant une réaction oedémateuse).
– BAV au cours d’une nécrose antérieure : d’installation brutale ; traduisant un échappement bas situé ; à complexes QRS larges et lents ; risque de syncope ; de pronostic sévère car traduisant un infarctus étendue.

C- Insuffisance cardiaque
– Classification de Killip (IVG) :
 Classe I : absence de crépitants et de B3
 Classe II : crépitants remontant jusqu’à mi-champs pulmonaire ou B3
 Classe III : crépitants remontant au-delà avec OAP
 Classe IV : choc cardiogénique
– Choc cardiogénique primaire  nécrose > 40%
– Insuffisance ventriculaire droite (rare) ; elle fait rechercher : une rupture du septum interventriculaire, une embolie pulmonaire, une tamponnade péricardique ; l’extension ventriculaire droite d’un infarctus inférieur.

D- Complications mécaniques
– Rupture septale avec CIV : complique les infarctus antérieurs ou inféro-basaux. Souffle holosystolique en rayon de roux et signes d’insuffisance cardiaque globale aiguë.
– Rupture ou dysfonctionnement ischémique d’un pilier de la mitrale : surtout en cas d’infarctus inférieur ; état de choc, souffle systolique apexo-axillaire, OAP. Onde V capillaire au cathétérisme droit.
– Rupture de la paroi libre du VG : douleur, état de choc, syndrome de fissuration (réapparition d’un courant de lésion sus-épicardique ?) ; dissociation éltromécanique ;

Complications tardives
– Syndrome de Dressler : après la 3e semaine ; douleur inspiratoire et fièvre récidivante, arthralgies, frottement péricardique ; épanchement pleural fréquent ; évolution bénigne mais longue sous AINS avec possibilité de rechute.
– Anévrysme ventriculaire : surtout après infarctus antéro-apical ; diagnostiqué par double choc de pointe à la palpation (inconstant) ; persistance d’un courant de lésion sous-épicardique après 3 semaines (sus-décalage de ST). Risque de thrombus adhérant ; embolies périphériques ; troubles du rythme ventriculaire grave ; insuffisance cardiaque, rupture.
– Récidive d’un angor : nécessite une coronarographie en vue d’un éventuel pontage
– Périarthrite scapulo-humérale (syndrome épaule-main)  algodystrophie ?

_________________
Si tu pleures de joie, ne sèche pas tes larmes : tu les voles à la douleur


noor
New
New

Offline

Joined: 18 Feb 2009
Posts: 19
Localisation: france
Féminin Gémeaux (21mai-20juin) 馬 Cheval
Point(s): 19
Moyenne de points: 1.00
PostPosted: Mon 7 Jun - 21:44 (2010) Reply with quote

merci


Contenu Sponsorisé





PostPosted: Today at 17:30 (2019)

Display posts from previous:   
  Post new topic   Reply to topic medmatiq Forum Index » Médecine » 2èm cycle " 3 , 4 et 5 ème année " » Cardiologie et Chirurgie cardio-vasculaire
    

    

  
 

Index | Create forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Conditions générales d'utilisation



Medmatiq © 2007
Forums amis : MedMar- carrefour-dentaire
skin developed by: John Olson
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group