Bienvenue cher visiteur
Veuillez vous inscrire ou vous connecter

  Nom d’utilisateur:   Mot de passe:   
Index  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  Profil  S’enregistrer
 Se connecter pour vérifier ses messages privés
  Sémiologie pulmonaire
Sauter vers:    
  Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet medmatiq Index du Forum » Médecine » 1er cycle "1ère + 2ème année" » Sémiologie
    
Auteur Message
Ben
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Aoû 2007
Messages: 7 771
Masculin
Point(s): 1 887
Moyenne de points: 0,24
MessagePosté le: Mer 3 Oct - 16:13 (2007) Répondre en citant

1.      Les signes fonctionnels
 


Les malades atteints d’une affection pleuro-pulmonaire consultent souvent pour les troubles suivants :


a)      Les douleurs thoraciques : on distingue deux types :


-   Selon la localisation :
X. le point de côté – douleur localisé en point précis.  On l’observe souvent dans la pneumonie et la pleurésie.
X. la douleur diffuse, hémithoracique ou bilatérale.
-   Selon l’évolution :
X. la douleur aiguë : d’apparition brutale, intense
X. la douleur chronique : d’apparition insidieuse


b)      La dyspnée : c’est la difficulté de respirer.  On distingue :


- Selon le rythme respiratoire : (FR normale = 16 à 20 mouvements par minute chez l’adulte).
X. la bradydypnée = ralentissement càd diminution de la fréquence respiratoire
X. la polypnée = acceleration càd augmentation de la fréquence respiratoire.
            N.B. L’apnée = arrêt de la respiration.


- Selon le temps respiratoire perturbé (il devient plus long que normalement)
X. la dyspnée inspiratoire, fréquente dans les maladies du larynx (cfr ORL).
X. la dyspnée expiratoire, fréquente dans l’asthme (elle est paroxystique) et l’emphysème pulmonaire (ici elle est permanente).  L’expiration est prolongée




      -Causes :    .affections du larynx
            .affections pleuro-pulmonaires
            .affections cardiaques
            .atteinte nerveuse


Bref, ce sont toutes les cause de ll’hypoxie.


c)      La Toux : c’est une expiration brusque et explosive qui a pour but d’expulser l’air (ou le corps étranger) contenu dans les voies respiratoires survenant après une inspiration profonde.  C’est une brusque et bruyante expiration, soit réflexe soit volontaire.


- Différentes variétés de la Toux : elle peut être :


X. sèche, càd ne ramenant pas d’expectoration ;
X. grasse ou productive ou humide, càd ramenant une expectoration ;
X. quinteuse : succession des nombreuses secousses de toux ;
X. bitonale dans la paralysie d’une corde vocale ;
X. rauque dans la laryngite ;
X. éteinte
X. émétisante : c'est-à-dire qui provoque le vomissement.


d)     L’expectoration : il faut toujours préciser ses caractéristiques


X. l’horaire : matinale ?
X. la quantité : son abondance est très variable et on devra en dresser la courbe.  Abondante, on parle de bronchorrhée (elle est fréquente dans la bronchite chronique et les bronchectasies).
X. l’odeur : fétide ou putride ?
X. l’aspect : il existe des nombreuses variétés :
        séreuse : liquide fluide, homogène
        muqueuse : crachats incolores, visqueux, filants, adhérents au crachoir
        muco-purulent
        Purulent (ex. dans l’abcès pulmonaire)
        Hémorragique
        muco-hémorragique


e)      La vomique :
            C’est le rejet par la bouche d’une collection purulente ayant pénétré par effraction dans les voies respiratoires ; elle est d’installation brutale (ce qui distingue de l’expectoration purulente qui apparaît progressivement).
Suivant l’abondance du pus, on distingue :
X. la vomique massive (émission franche, en une fois), et
X. la vomique fractionnée ou nummulaire.


f)       L’hémopysie :


-          Définition : c’est le rejet par la bouche de sang provenant des voies respiratoires profondes (sang aéré, spumeux) lors d’un effort de toux ; c’est donc un crachement de sang.


-          Aspect cliniques :
X. crachats hémoptoïques : quelques points ou stries de sang dans les crachats.
X. hémoptysie de moyenne abondance (100 – 300 cc)
X. hémoptysie de grande abondance, pouvant entrainer la mort ou une anémie nécissitant transfusion.


-          Diagnostic différentiel :
X. Hématémèse : *survient au milieu d’efforts de vomissement ;
*sang non aéré, mêlé à débris alimentaires
*suivie de moelena.
X. Hémorragie bucco-pharyngé : de petite quantité, mêlé à du mucus, sans effort de toux.


-          Causes : elles sont nombreuses, mais on pensera d’abord :
X. à la tuberculose pulmonaire
X. au cancer bronchique
Les causes rares sont :       X la bronchite aigue
X la PFLA
X l’abcès pulmonaire
X le syndrome de Loëffler


-          Conduite à tenir :
X. éviter de mobiliser le malade ; l’immobiliser en position semi-assise ;
X. traitement médical.


Publicité





MessagePosté le: Mer 3 Oct - 16:13 (2007)

PublicitéSupprimer les publicités ?
Ben
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Aoû 2007
Messages: 7 771
Masculin
Point(s): 1 887
Moyenne de points: 0,24
MessagePosté le: Mer 3 Oct - 16:14 (2007) Répondre en citant

2. Examen physique des poumons :


 
A- TOPOGRAPHIE DU THORAX

La localisation des signes observés lors de l’examen clinique sera toujours précise sur le corps humain selon les régions.

a) Sur la ligne médiane antérieure :

- La fossette sus-sternale, située au dessus du manubrium est limitée latéralement par le chef sternal du muscle sterno-cléido-mastoïdien de part et d’autre.
- Le sternum : on y trouve l’angle de Louis à la saillie située au niveau de l’articulation de la deuxième côte avec le sternum.

b) Sur les côtées de la ligne médiane :

- La fossette sus-claviculaire : à l’état normal, cette fossette est peu profonde : une goutte d’eau qui y serait déposée s’écoulerait en dessous de la clavicule.
- La fossette sous-claviculaire est en dessous de la clavicule ; elle est à peine marquée, sauf au niveau de sa partie externe qui constitue le creux de MOHRENHEIM.
- La région mamillaire : les muscles pectoraux y masquent les côtes et les espaces intercostaux.
- L’hypochondre thoracique s’étend sous la région mamillaire jusqu’au rebord costal.

c) Sur la ligne médiane postérieure
:

La colonne vertébrale présente des courbures physiologiques dans le sens antéro-postérieur : la colonne cervicale est concave, la colonne dorsale convexe et la colonne lombaire concave. A l’état normal, toutes les vertèbres doivent être médianes. La saillie de la septième vertèbre cervicale est un repère particulièrement important, c’est le point de mobilité entre la tête et le cou, il est mieux visible chez les personnes âgées.

d) Sur les côtés de la ligne médiane postérieure :

- L’espace intervertébro-scapulaire est compris entre le bord interne de l’omoplate et la colonne vertébrale.
- La région sus-épineuse est située au dessus de l’épine de l’omoplate
- La sous-épineuse est située en dessous de l’épine de l’omoplate
- La région sous-scapulaire en dessous de l’angle inférieur de celle-ci.

e) Sur les faces latérales du thorax :


- Le creux axillaire est limité en avant par le muscle grand pectoral et en arrière par le muscle grand dorsal
- Les côtes et les espaces intercostaux ne sont bien visibles qu’à la partie inférieure du thorax.

f) Lignes de repère :

Pour mieux s’orienter en matière de topographie, il y a un certain nombre de lignes de repère verticales conventionnelles :
- La ligne médiane antérieure, qui passe par le milieu du sternum
- La ligne sternale, qui longe le bord externe du sternum
- La ligne parasternale, située à égale distance de la ligne sternale et de la ligne mamilliare
- La ligne mamilliare, qui passe par le mamelon et correspond chez l’homme à la ligne médio-claviculaire (verticale passant par le milieu de la clavicule). Chez la femme dont le mamelon occupe une situation variable, on utilise comme repère la ligne médio-claviculaire.
- La ligne axillaire antérieure qui descend du bord inférieur du muscle grand pectorale.
- La ligne axillaire moyenne, qui part du sommet de creux axillaire
- La ligne scapulaire, passant de l’angle inférieur de l’omoplate.
- La ligne médiane postérieure.

B - L'examen du thorax :


a) - Inspection du thorax au repos : on peut observer des :

Déformations symétrique, Ex le thorax emphysemateux ou en tonneau : il est globuleux, court, bombé dans sa totalité.
Déformations assymétriques :
x. Voussure = bombement localisé
x. Rétraction = affaissement localisé

- Inspection du thorax en mouvement :
Le type respiratoire : on distingue la respiration :
x. Costale
x. Abdominale

- La fréquence respiratoire : c’est le nombre de mouvements par minute.
C’est un élément capital de la feuille de température.
x. L’accélération = polypnée.
x. Le ralentissement = bradypnée.

- L’amplitude respiratoire : elle peut être :
x. diminué (on parle de respiration superficielle) lorsque :
+ la respiration douloureuse
+ le thorax et les poumons ne sont pas bien élastiques (emphysème, ankyloses…). On parle de respiration superficielle.
x. Augmentée (bathypnée). On parle de respiration ample ou profonde.

- La facilité de la respiration :
La respiration est normalement facile, elle est difficile en cas de dyspnée.

- Quelques respirations pathologiques :

x. La respiration de BIOT est caractérisée par l’apparition à l’intervalle réguliers et irréguliers de pauses respiratoires. Les mouvements respiratoires restent d’égale amplitude.

x. La respiration de CHEYNE-STOKES est caractérisée par des périodes d’apnée suivies de périodes durant lesquelles les mouvements respiratoires augmentent progressivement d’amplitude, puis diminuent progressivement aussi jusqu’à une nouvelle période d’apnée, et le cycle recommence.

x. La respiration acidotique de KUSSMAUL est une inspiration profonde et bruyante suivie d’une pause à laquelle succèdent une expiration longue et gémissante, puis une nouvelle pause. Il y a donc des pauses entre les mouvements respiratoires, qui sont amples et profonds.
C’est donc une respiration à 4 temps. Elle correspond également à une respiration profonde qui peut être rapide ou lente. Elle est fréquente dans l’acidose.

Retraits inspiratoires = tirages : On voit se déprimer toutes les régions thoraciques formées par des parties molles : la fossette sus-sternale, le creux sus-claviculaire, les espaces intercostaux, le creux épigastrique. Il y a souvent battement des ailes du nez chez l’enfant.
On distingue :
x. Le tirage sus-sternal : dépression inspiratoire des creux sus-sternal (et sus-claviculaire) :
x. Le tirage sous-sternal : dépression inspiratoire du creux épigastrique et dépression bilatérale de la partie inférieure et latérale du thorax (=sous-costale).
x. Le tirage intercostal : dépression inspiratoire des espaces intercostaux.

b) Palpation du thorax et Auscultation des poumons.


Peace
Bronz
Bronz

Hors ligne

Inscrit le: 28 Aoû 2008
Messages: 114
Localisation: Fès
Féminin
Point(s): 23
Moyenne de points: 0,20
MessagePosté le: Mar 2 Sep - 18:01 (2008) Répondre en citant

Très intéressant; merci beaucoup Scofield!

_________________


Tancredi
Diamond
Diamond

Hors ligne

Inscrit le: 23 Aoû 2007
Messages: 1 992
Point(s): 285
Moyenne de points: 0,14
MessagePosté le: Ven 26 Sep - 12:24 (2008) Répondre en citant

j'aime la façon pour laquelle tu présentes tes sujets ..tu seras un bon prof
merci pour le sujet

_________________


mimi
New
New

Hors ligne

Inscrit le: 21 Oct 2008
Messages: 4
Localisation: paradi
Féminin Cancer (21juin-23juil)
Point(s): 0
Moyenne de points: 0,00
MessagePosté le: Mar 21 Oct - 22:00 (2008) Répondre en citant

merci bcp pour ce sujet
j'ai besoin de ce cours merci


Ben
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Aoû 2007
Messages: 7 771
Masculin
Point(s): 1 887
Moyenne de points: 0,24
MessagePosté le: Mar 21 Oct - 22:33 (2008) Répondre en citant

Bienvenue mnimnim Mr. Green


medcbi1
New
New

Hors ligne

Inscrit le: 07 Oct 2009
Messages: 11
Point(s): 11
Moyenne de points: 1,00
MessagePosté le: Ven 9 Oct - 16:25 (2009) Répondre en citant

merci beacoup


salmonela
New
New

Hors ligne

Inscrit le: 02 Avr 2010
Messages: 9
Localisation: algerie
Féminin Balance (23sep-22oct)
Point(s): 7
Moyenne de points: 0,78
MessagePosté le: Mar 20 Avr - 12:05 (2010) Répondre en citant

(y) bravo


toufik B
New
New

Hors ligne

Inscrit le: 27 Mar 2010
Messages: 3
Masculin Cancer (21juin-23juil)
Point(s): 3
Moyenne de points: 1,00
MessagePosté le: Jeu 22 Avr - 20:05 (2010) Répondre en citant

bravo


Visiter le site web du posteur
thi
New
New

Hors ligne

Inscrit le: 21 Avr 2010
Messages: 4
Masculin
Point(s): 4
Moyenne de points: 1,00
MessagePosté le: Ven 23 Avr - 09:09 (2010) Répondre en citant

merci  c'est vraiment intéressent


johnny cartouche
Invité

Hors ligne



MessagePosté le: Mer 5 Oct - 09:17 (2011) Répondre en citant

http://www.nyankunde.org/Pathologie Medicale I.htm


Merci 


Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: Aujourd’hui à 16:39 (2018)

Montrer les messages depuis:   
  Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet medmatiq Index du Forum » Médecine » 1er cycle "1ère + 2ème année" » Sémiologie
    

    

  
 

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation



Medmatiq © 2007
Forums amis : MedMar- carrefour-dentaire
skin developed by: John Olson
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com