Bienvenue cher visiteur
Veuillez vous inscrire ou vous connecter

  Nom d’utilisateur:   Mot de passe:   
Index  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  Profil  S’enregistrer
 Se connecter pour vérifier ses messages privés
  Grippe A: le virus ne peut être arrêté, 100.000 personnes déjà contaminées
Sauter vers:    
  Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet medmatiq Index du Forum » Diverstyle » Actualités     
Auteur Message
Ben
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Aoû 2007
Messages: 7 763
Masculin
Point(s): 1 879
Moyenne de points: 0,24
MessagePosté le: Mar 14 Juil - 10:13 (2009) Répondre en citant

GENÈVE (AFP) — La pandémie de grippe porcine continue de se propager dans monde et tous les pays vont avoir besoin de vaccin, en priorité pour leurs personnels de santé, a averti lundi l'Organisation mondiale de la santé (OMS).
Le virus "ne peut pas être arrêté et donc tous les pays vont avoir besoin de vaccin", a annoncé le Dr Marie-Paule Kieny, directrice du service de l'OMS chargé de la recherche sur les vaccins.
Les médecins, infirmières et aides-soignants doivent être vaccinés en priorité "afin de maintenir en marche les systèmes de santé" qui doivent pouvoir continuer à soigner les malades, a expliqué le Dr Kieny aux journalistes.
Le virus --qui combine des éléments de grippe humaine, porcine et aviaire-- a désormais contaminé officiellement plus de 100.000 personnes dans le monde et tué plus de 429 patients, selon l'OMS, qui a déclaré le monde en état de pandémie le 11 juin. Depuis, la maladie progresse rapidement, notamment dans l'hémisphère sud où les conditions hivernales sont propices à sa propagation.
Les chiffres officiels de l'OMS sont largement en dessous de la réalité, et cela ne va pas s'arranger: l'organisation, qui n'a pas publié de bilan global depuis une semaine, a demandé aux pays les plus touchés de ne plus procéder systématiquement à des analyses de laboratoire.
Les spécialistes estiment plus utile de mettre en place des instruments de mesure de la tendance générale de la pandémie, tout en continuant de faire des analyses sur les malades présentant des symptômes inhabituels afin de détecter des mutations éventuelles du virus. Du coup, les indices de progression de la maladie sont indéniables mais sont communiqués par les pays de manière éparse.
En Grande-Bretagne, le nombre de décès est passé à 17 après les décès annoncés lundi d'une fillette de six ans et d'un médecin. En Italie, le ministère de la Santé a fait état de 38 nouveaux cas de contamination en quatre jours, portant le nombre total de personnes infectées à 224.
Le décès d'un homme de 74 ans en Equateur a porté lundi à trois morts le bilan dans ce pays. L'Uruguay a enregistré deux décès de plus, soit onze au total. Un nouveau décès a été enregistré au Costa Rica où six personnes sont mortes au total.
Le Brésil a annoncé que le nombre de victimes du virus était passé à trois après le décès d'un garçon de neuf ans. Une jeune femme est morte en Colombie et le bilan a grimpé de 121 à 124 morts au Mexique.
La Thaïlande a annoncé trois décès supplémentaires et les Philippines deux, portant le nombre de cas mortels respectivement à 21 et à trois.
A Ryad, une école étrangère a été fermée à la suite de la découverte d'un foyer de 20 cas parmi les élèves.
Le vaccin contre la grippe porcine devrait être prêt en septembre-octobre, selon le Dr Kieny. L'organisation maintient par ailleurs ses recommandations habituelles pour la vaccination contre la grippe saisonnière, a indiqué la responsable de l'OMS.
Les laboratoires qui travaillent à la fabrication du vaccin seront capables de produire "2,5 milliards de doses en six mois" mais il faudra peut-être un an avant d'avoir "les quantités suffisantes", a prédit au début du mois Cuauhtemoc Ruiz, coordinateur de l'Organisation panaméricaine de santé (OPS).
La ministre américaine de la Santé Kathleen Sebelius a annoncé dimanche une nouvelle enveloppe d'un milliard de dollars pour l'achat de composants destinés à fabriquer le vaccin.
Outre la vaccination du personnel de santé, pour "réduire la transmission de la maladie, ainsi que la mortalité", l'OMS recommande de traiter en priorité les groupes qui risquent le plus de présenter des complications, comme les femmes enceintes et les personnes atteintes de maladie chronique.
Les enfants de plus de cinq ans devront également être parmi les premiers vaccinés car "ce sont des amplificateurs" de la pandémie parce qu'ils sont rassemblés dans des écoles, a ajouté le Dr Kieny.


Publicité





MessagePosté le: Mar 14 Juil - 10:13 (2009)

PublicitéSupprimer les publicités ?
Montrer les messages depuis:   
  Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet medmatiq Index du Forum » Diverstyle » Actualités     

    

  
 

Portail | Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation



Medmatiq © 2007
Forums amis : MedMar- carrefour-dentaire
skin developed by: John Olson
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com