Bienvenue cher visiteur
Veuillez vous inscrire ou vous connecter

  Nom d’utilisateur:   Mot de passe:   
Index  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  Profil  S’enregistrer
 Se connecter pour vérifier ses messages privés
  Fitna (film)
Sauter vers:    
  Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet medmatiq Index du Forum » Clubs medmatiq » Club Ciné     
Auteur Message
Ben
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Aoû 2007
Messages: 7 763
Masculin
Point(s): 1 879
Moyenne de points: 0,24
MessagePosté le: Jeu 26 Mar - 11:11 (2009) Répondre en citant

Fitna (film)
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : Navigation, Rechercher
Pour les articles homonymes, voir Fitna (homonymie). Page d'aide sur l'homonymie

Fitna (de l'arabe Fitna, se référant à une période de querelle religieuse et de guerre civile dans l'Islam) est un court métrage d'une durée de seize minutes, réalisé par le député néerlandais Geert Wilders et diffusé sur le Web[1] le 27 mars 2008. L'auteur exprime sa perception de l'islam en citant des sourates du Coran et en les illustrant par des images de manifestations violentes des adeptes de cette religion, dont l'attaque terroriste contre le World Trade Center de New York, mais aussi des manifestations, ainsi que des titres de journaux évoquant des faits divers impliquant d'une manière ou d'une autre l'islam. Le film montre aussi des discours ou “prêches” ayant une teneur guerrière, antisémite et homophobe.
Sommaire
[masquer]

* 1 Résumé du film
* 2 Diffusion
* 3 Réactions à la diffusion
* 4 Poursuites judiciaires
* 5 Annexes
o 5.1 Notes et références
o 5.2 Lien externe
o 5.3 Articles connexes

Résumé du film [modifier]

Le film débute sur une image animée de la plus célèbre des caricatures de Mahomet publiée par le journal danois Jyllands-Posten placée en vis-à-vis d'une page du Coran. La mèche du turban de la caricature est allumée et un compte à rebours de 15 minutes, durée du court métrage, commence à s'égrener.

Le film contient deux parties. La première partie traite d'évènements ayant pour dénominateur commun l'islam dans le monde. Des extraits de sourates alternent avec des extraits vidéo de divers attentats meurtriers survenus au cours des dernières années, dont les attentats contre le World Trade Center et ceux de attentats de Madrid et d'autres passages montrant des fragments de discours de Mahmoud Ahmadinejad, président de la République islamique d'Iran, ainsi que des discours d'autres tribuns et imams non identifiés.

La deuxième partie se concentre sur la perception de l'auteur des problèmes que l'islam revêtirait aux Pays-Bas.

Une grande partie du film est accompagnée par la musique des Suites n° 1 et n° 2 de Peer Gynt d'Edward Grieg, à savoir La mort d'Åse.

À la fin du film le Coran est filmé avec une personne qui tourne une page de droite à gauche, alors que le sens de lecture arabe impose le feuilletage de gauche à droite. Puis, l'image s'estompe, et après, un son de déchirure est perceptible. Le film indique alors que le bruit provient du déchirement d'une page d'annuaire téléphonique.

Le film cite quelques versets du Coran qu'il choisit d'illustrer :

* Sourate 8 : Le butin, versets 39 et 60 ;
* Sourate 4 : Les femmes, verset 56 et 89 et
* Sourate 47 : Muhammad, verset 4.

Diffusion [modifier]

Geert Wilders souhaitait diffuser son film anti-islam Fitna (La Discorde) sur une chaîne de télévision néerlandaise sans interruption et sans jugement préalable[2]. Mais, faute d'un accord avec une chaîne de télévision aux Pays-Bas, Geert Wilders fait le choix de placer son travail sur un site Internet.

Le 23 mars 2008, le fournisseur américain d'accès Internet a suspendu le site réservé au député Geert Wilders. Le 27 mars 2008 vers 19 h, le site britannique LiveLeak diffuse le film dans deux versions différentes : l'une sous-titrée en néerlandais, l'autre sous-titrée en anglais, à usage international. Le site LiveLeak a retiré la vidéo du film 24 h après sa mise en ligne[3].

Depuis le 28 mars 2008, plusieurs reproductions des deux parties du film, tant en néerlandais qu'en anglais, sont disponibles sur YouTube. La version sous-titrée en anglais, en une séquence continue groupant les deux parties du film, est également reproduite en plusieurs exemplaires sur Google Video et sur Dailymotion.

Réactions à la diffusion [modifier]

Le gouvernement néerlandais a immédiatement condamné le film par la voix de son chef du gouvernement Jan Peter Balkenende qui s'exprimait en néerlandais puis, chose exceptionnelle, en anglais[4]. Le premier ministre indique « Nous rejetons cette interprétation [de l'islam]. La grande majorité des musulmans rejette l'extrémisme et la violence et ceux-ci en sont en fait les premières victimes »[5].

Le lendemain, le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, condamne à son tour très fermement[6] le film[5]. Ban Ki-moon ajoute que « La liberté [d'expression] doit toujours être accompagnée de responsabilité sociale ». Dimitrij Rupel, le président slovène de l'Union européenne en exercice, déclare que le film ne sert rien d'autre qu'à « attiser la haine ». La veille, les gouvernements du Pakistan, Iran, Indonésie et Bangladesh condamnaient le film. Le Pakistan a convoqué l'ambassadeur des Pays-Bas pour exprimer sa protestation. L'Indonésie, le plus grand État musulman, déclare que le film est « trompeur et rempli de racisme »[5].

Le film utilise une caricature représentant le prophète Mahomet portant un turban en forme de bombe, l'une de celles publiée par des dessinateurs danois au moment de l'affaire des Caricatures de Mahomet du journal Jyllands-Posten. L'auteur de cette caricature, Kurt Westergaard, indique que son œuvre a été utilisée sans sa permission et indique avoir demandé à son syndicat de représenter ses droits auprès des producteurs du court-métrage[7]. Il indique vouloir porter plainte contre l'auteur du film[8]. Celui-ci déclare au cours d'une interview que sa caricature dénonce le terrorisme, pas l'islam : « Je refuse de voir mon œuvre utilisée en dehors de son contexte original et de la voir utilisée dans un contexte totalement différent ».

À propos de choix pour les sourates citées, le secrétaire d'État néerlandais chargé des affaires sociales, Ahmed Aboutaleb, déclare : « Il aurait pu choisir un extrait du Coran qui dit que tuer un autre homme est un pêché et qu'il équivaut à tuer l'humanité entière, mais cette partie n'allait pas dans le sens de sa démonstration, voilà pourquoi il choisit les pires passages. En triant de cette manière, vous retrouvez la même chose dans tous les textes religieux. »[9].

Poursuites judiciaires [modifier]

Le 17 avril 2008, le tribunal d'Amsterdam a condamné Geert Wilders pour avoir utilisé la photo du rappeur néerlandais d'origine marocaine Salah Edin en le présentant comme l'assassin de Theo van Gogh Mohammed Bouyeri dans le film fitna[10



Source : [url=http://fr.wikipedia.org/wiki/Fitna_(film)]http://fr.wikipedia.org/wiki/Fitna_(film)[/url]


Publicité





MessagePosté le: Jeu 26 Mar - 11:11 (2009)

PublicitéSupprimer les publicités ?
Ben
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Aoû 2007
Messages: 7 763
Masculin
Point(s): 1 879
Moyenne de points: 0,24
MessagePosté le: Jeu 26 Mar - 11:13 (2009) Répondre en citant

L’Isesco condamne le film danois


L’Organisation islamique pour l’Education, les Sciences et la Culture (ISESCO) a fermement condamné le film diffusé par la chaîne nationale danoise (TV2), qui porte atteinte au Prophète, en avilissant son image et en le tournant en dérision de manière extrêmement virulente.

Dans un communiqué publié mercredi, L’ISESCO affirme que le contenu de ce film dépasse de loin les caricatures attentatoires qui ont été publiées en décembre 2005 et qui ont suscité une vague de protestations dans le monde islamique contre le Danemark.

L’organisation a appelé le gouvernement danois à fournir une explication pour ce grave préjudice causé à l’image du prophète et aux musulmans du monde entier.

Par ailleurs, l’ISESCO a indiqué que la production de ce film et sa diffusion sur une chaîne de télévision publique danoise sont considérées comme une action agressive et la confirmation d’un acharnement islamophobe conditionné par la réalité politique, culturelle et médiatique dans ce pays européen.

De plus, la diffusion de ce film danois est intervenu à un moment où les campagnes hostiles à l’islam et à ses symboles sacrés ont regagné d’intensité, cherchant à déformer l’image de l’islam et à fausser ses vérités.

L’ISESCO a précisé que cette hostilité à l’islam est en contradiction totale avec la tendance mondiale vers le renforcement de l’alliance des civilisations et des cultures et l’approfondissement de la culture de la paix et de la coexistence. Dès lors, cet acte s’avère hostile non seulement aux musulmans, mais à l’humanité tout entière.

L’organisation islamique a affirmé que c’est au gouvernement danois qu’incombe la responsabilité politique et éthique de cette nouvelle atteinte à la religion islamique.

L’ISESCO a, en outre, appelé la communauté internationale, ses institutions spécialisées et tous les intellectuels intègres partout dans le monde à dénoncer cet acte répréhensible qui ne relève ni de la liberté d’expression ni de l’art.


Ben
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Aoû 2007
Messages: 7 763
Masculin
Point(s): 1 879
Moyenne de points: 0,24
MessagePosté le: Jeu 26 Mar - 11:47 (2009) Répondre en citant

Je viens de voir le film : 16 minutes environ , un court métrage genre documentaire qui commence avec la caricature du prophète Mohammed  portant une bombe a retardement qui va exploser à la fin du film -/* " ce qui à mon avis dévalorise la nature documentaire du contenu " , il expose plusieurs vercès du saint coran , les plus extrèmes qui soient en matière de Jihad et les traduit d'une manière extrêmistes en colère , il recueil les témoignages des musulmans les plus extrêmistes et joue une fois encore sur la traduction , Montre différentes attentats et les lie systématiquement à l'islam, fait des statistiques sur le nombre des musulmans qui s'accroit exponentiellement à travers les années aux pays bas et en europe en générale et tire la sonnette d'Alarme, condamne les chatiments islamiques " Alhoudoud " et condamne aussi l'homophobie, montre des images cruelles d'enfants pleins de sang et lie cette cruauté à l'islam....
Bref , à mon avis, la qualité du film relève plutot a la qualité du fond musicale " douce musique " que du contenu qui fait vraiment pitiée, tant de faits biaisés sur l'islam et les musulmans, on dirait que ce mec vit sur une autre planète que celle de la terre.


Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: Aujourd’hui à 18:32 (2016)

Montrer les messages depuis:   
  Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet medmatiq Index du Forum » Clubs medmatiq » Club Ciné     

    

  
 

Portail | Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation



Medmatiq © 2007
Forums amis : MedMar- carrefour-dentaire
skin developed by: John Olson
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com