Bienvenue cher visiteur
Veuillez vous inscrire ou vous connecter

  Nom d’utilisateur:   Mot de passe:   
Index  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  Profil  S’enregistrer
 Se connecter pour vérifier ses messages privés
  Microsoft attaqué sur sa politique de rétrogradation
Sauter vers:    
  Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet medmatiq Index du Forum » Informatique » Software     
Auteur Message
Ben
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Aoû 2007
Messages: 7 763
Masculin
Point(s): 1 879
Moyenne de points: 0,24
MessagePosté le: Dim 15 Fév - 15:31 (2009) Répondre en citant

Le département juridique de Microsoft n'est pas prêt d'être au chômage. Alors que la Commission Européenne se penche encore et toujours sur le cas du couple Windows/Internet Explorer, alors qu'une action collective est en cours outre-Atlantique concernant le label «Vista capable», voici qu'une nouvelle poursuite apparaît aux États-Unis, où des vendeurs font payer le rétrogradage vers XP de PC équipés en série de Vista.

En juin dernier, Emma Alvarado achetait un ordinateur chez Lenovo. Celui-ci était équipé d'origine de Windows Vista Business ; ne souhaitant pas utiliser ce système d'exploitation, elle a demandé à bénéficier de la rétrogradation vers Windows XP Professionnal. Surprise : l'opération lui a été facturée 59,25 dollars.



Elle poursuit donc... Microsoft, pour abus de position dominante, arguant que l'éditeur «prend avantage de la demande des consommateurs pour le système Windows XP en exigeant qu'ils achètent des ordinateurs pré-installés avec le système Windows Vista et qu'ils paient des sommes supplémentaires pour “rétrograder” vers le système Windows XP».

Cependant, cette plainte paraît nettement plus fragile que celle concernant Vista capable -- des ordinateurs ainsi étiquetés bien qu'incapables de faire tourner des éléments clefs de Vista, comme l'interface Aero. Ici, en effet, rien n'indique une politique délibérée de Microsoft, qui indique de son côté «ne pas facturer ou recevoir de royalties supplémentaires si un consommateur exerce son droit à la rétrogradation».

La facturation supplémentaire serait donc imposée par le vendeur d'ordinateur, plutôt que par l'éditeur de logiciels. Au-delà, même s'il s'avèrait que Microsoft facture effectivement le retour à XP, les légistes américains peinent à voir où est le problème : l'éditeur est libre de fixer le prix de ses produits et des passages d'un produit à l'autre selon ses désirs, et le client de l'accepter ou non.

Le cas n'est pas non plus comparable à la vente forcée que subissent nombre d'acheteurs de PC qui, soit disposent d'une licence Windows légalement réutilisable, soit comptent utiliser un autre système d'exploitation, mais sont forcés d'acheter le système de Microsoft et de demander ensuite le remboursement de celui-ci...
Source: Internet News


Publicité





MessagePosté le: Dim 15 Fév - 15:31 (2009)

PublicitéSupprimer les publicités ?
Montrer les messages depuis:   
  Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet medmatiq Index du Forum » Informatique » Software     

    

  
 

Portail | Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation



Medmatiq © 2007
Forums amis : MedMar- carrefour-dentaire
skin developed by: John Olson
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com