Bienvenue cher visiteur
Veuillez vous inscrire ou vous connecter

  Username:   Password:   
Index  FAQ  Search  Memberlist  Usergroups  Profile  Register
 Log in to check your private messages
  Lipoprotéines plasmatiques
Jump to:    
  Post new topic   Reply to topic medmatiq Forum Index » Médecine » 1er cycle "1ère + 2ème année" » Biologie
    
Author Message
plaquette
Bronz
Bronz

Offline

Joined: 18 Dec 2008
Posts: 67
Point(s): 67
Moyenne de points: 1.00
PostPosted: Sun 1 Feb - 08:33 (2009) Reply with quote

36. Lipoprotéines plasmatiques : structure, métabolisme, exploration et classification des hyperlipoprotéinémies

 Les lipides constituent une famille hétérogène de molécules hydrophobes, insolubles dans les milieux biologiques aqueux. Ils sont véhiculés à travers les divers compartiments extracellulaires de l'organisme (plasma, lymphe et liquide interstitiel) au sein d'édifices macromoléculaires complexes : les lipoprotéines.
 L'étude des lipoprotéines plasmatiques tient toute son importance vu la survenue, de plus en plus croissante, de l'athérosclérose et des hyperlipémies.

I- Structure :
 Les lipoprotéines sont des agrégats sphériques formés d’un noyau de lipides apolaires (triglycérides et esters de cholestérol ‘EC’) entouré d’une couronne d’environ 2nm constituée d’apoprotéines (Apo) et de lipides amphiphiles (phospholipides ‘PL’ et cholestérol non estérifié ou libre).
 Les apoprotéines Apo jouent un double rôle :
o Structural : le transport des lipides
o Métabolique :
- la reconnaissance des lipoprotéines par leurs récepteurs.
- l’activation de certaines enzymes.
 Toutes les lipoprotéines ont la même structure, ce qui varie c’est les proportions des constituants.
 Ainsi, grâce aux méthodes d’ultra-centrifugation et d’électrophorèse qui ont permis la séparation et l'identification des facteurs lipoprotéiniques on distingue la classification suivante :

Ultra-centrifugation Principales classes de lipides portées par les lipoprotéines Electrophorèse
Chylomicrons TG LP immobiles
VLDL (Very low density lipoprotein) TG endogènes pré β LP
LDL (Low density lipoprotein) cholestérol β LP
HDL (Hight density lipoprotéin) phospholipides α LP


II- Métabolisme divisé en 3 parties
A- La voie exogène ou entéro-hépatique :
 Permet le transport des lipides alimentaires (exogène) de l'intestin vers le foie.
 Les lipides alimentaires sont hydrolysés dans le petit intestin et sont absorbés par les cellules épithéliales intestinales qui les assemblent à l’aide de l’Apo B48 pour former les chylomicrons.
 Les chylomicrons passent dans la circulation lymphatique et gagnent ensuite la circulation sanguine (par le canal thoracique) où ils s’enrichissent en Apo CII et Apo E, lesquelles, leur cèdent les HDL.
 Au niveau des muscles et du tissu adipeux, les TG contenus dans les chylomicrons sont hydrolysés en acides gras libres sous l’action de la lipoprotéine lipase (LPL) activée par l’Apo CII.
 Puisque seuls les TG ont été hydrolysés, le résidu du chylomicrons sera enrichi en EC et en Apo E.
 Les résidus (remnants) sont captés au foie via le R-LDL et la protéine apparentée au R-LDL (LRP).
 Habituellement, il ne reste que de très bas niveaux de chylomicrons en circulation après environ 12h suivant un repas.























B- La voie endogène ou voie d'apport :
 Représente le transport centrifuge des lipides endogènes, du foie vers les tissus périphériques.
 lorsque la quantité de chylomicrons en circulation est faible, les besoins en TG des tissus périphériques sont assurés par les lipides synthétisés par le foie, qui sont alors acheminés par les VLDL.
 De la même manière que les chylomicrons, les VLDL libérées dans la circulation sanguine seront hydrolysées par la LPL activée par l'Apo CII. Les acides gras libérés ainsi serviront de source d’énergie.
 Les résidus des VLDL sont les IDL (Intermediate density lipoprotéin) :
o la moitié environ gagne rapidement le foie, où elles sont catabolisées, après fixation sur les récepteurs membranaires de l'Apo E.
o le reste des IDL après la perte de l’Apo E, subiront l’hydrolyse de leurs TG par l’action de la lipase hépatique (LH), menant ainsi à la particule LDL fortement enrichie en EC et qui ne possède plus que l'Apo B100
 La CETP (protéine de transfert des esters de cholestérol) peut échanger des EC contre des TG entre différentes classes de lipoprotéines : des EC des HDL contre des TG des LDL, VLDL et IDL; et des EC des LDL contre des TG des IDL et des VLDL.
 Les LDL seront retirés de la circulation par le R-LDL qui reconnaît l’Apo B100.
 Leur rôle essentiel est de fournir aux différentes cellules le cholestérol nécessaire aux synthèses.















C- Le transport inverse du cholestérol ou la voie de retour :
 Représente le transport centripète du cholestérol des tissus périphériques vers le foie et son excrétion biliaire.
 Les HDL sont synthétisées principalement par l'hépatocyte, mais elles pourraient également se former dans le plasma à partir des constituants des chylomicrons et des VLDL attaqués par les LPL.
 Les HDL naissantes ont la forme d'un disque à double feuillet, riche en phospholipides et en cholestérol non estérifié.
 Dans la circulation elles acquièrent l'Apo AI, C et E. L'Apo AI active la LCAT (lécithine cholestérol acyltransférase), enzyme qui estérifie le cholestérol qu’elles contiennent. Ainsi les EC apolaires migrent vers le centre de l'HDL, qui devient sphérique, laissant à la périphérie de la particule, des sites libres pour de nouvelles molécules de cholestérol.
 Donc ; les HDL captent le cholestérol libre excédentaire des tissus périphériques pour être estérifié par la LCAT (rôle antiathérogène)
 Au fur et à mesure que le HDL reçoit du cholestérol, sa taille augmente, passant de la classe HDL3 à la classe HDL2.
 Les EC peuvent par la suite être échangés contre des TG entre les HDL et les lipoprotéines contenant l’Apo B100 par l’action de la CETP. Les EC ainsi transférés aux LDL et aux VLDL retournent alors au foie via le R-LDL.
 Le HDL sera capté par le récepteur SR-B1 du foie ou d’un tissu stéroïdogénique auquel il donnera son cholestérol puis se retrouve à nouveau en circulation et redevient disponible pour recevoir d’autre cholestérol (HDL n’est pas internalisée par SR-B1)
 Dans le foie, le cholestérol sera transformé en sels biliaires ou sera directement excrété dans la bile, alors que dans les tissus stéroïdogéniques, le cholestérol sera transformé en hormones stéroïdiennes.










III- Exploration :
A- Les prélèvements : après 12h de jeun, on travaille sur
 le sérum (tube sec)
 le plasma héparine

B- Aspects du sérum :
 Aspect normal (a jeun) = jaune citrin = clair limpide (mais n’exclue pas une hypercholestérolémie)
 Aspect anormal :
o lactescent (très trouble) ou opalescent (trouble partiel) : sérum riche en TG.
o lorsque l'aspect est trouble : on met le sérum une nuit a +4°C, puis en regard :
- Aspect restant homogène = TG endogènes (VLDL).
- Aspect avec surnagent lactescent et un fond clair = Chylomicrons.
C- Dosage des TG :
 méthode enzymatique qui consiste à hydrolyser les TG sous l'action de la lipase en glycérol et en AG.
 Valeur normale = 0,5 à 1,5g/l

D- Dosage du cholestérol total :
 méthode enzymatique avec mesure spectrophotométrie.
CE → CL → Cholestenone+H2O2 + Chromogène réduit non coloré → Chromogène oxydé coloré + H2O C. estérase C. oxydase peroxydase
 Valeur normale = 1,4 à 2g/l pour l'adulte jeune
 Il y a une augmentation en fonction de l'age (0,2g / l / 10ans).
 on peut déduire le CE après dosage du cholestérol libre : rapport = CE / CT = 0,7

E- Dosage fractionné :
1- Cholestérol HDL : bon cholestérol
 Consiste à séparer les HDL des autres particules, puis doser le cholestérol.
 On précipite les LDL et VLDL par un réactif le sulfate de dextran + MgCl2
 Puis, on réalise une centrifugation et on dose dans le surnageant contenant des HDL par les mêmes méthodes du cholestérol total.
 Valeur normale = 0,35 à 0,60g/l
 Ce dosage se fait quand le CT est augmenté et le risque athérogène est apprécié par le rapport CT/C.HDL qui doit être ≤ 2,3
2- Cholestérol LDL :
 Son dosage est coûteux.
 pour cela on préfère le calculer à partir des autres paramètres, en utilisant la formule de Friedwald :
o C.LDL = CT - C.HDL - (TG/5)
o Cette formule est appliquée, à condition que le taux des TG < 4g/l.
 Valeur normale = 0,7 à 1,6g/l
3- Apoprotéine : méthode immunologique
 Apo A1 (spécifique du HDL) → N = 0,70 à 2g/l
 Apo B (spécifique du LDL) → N = 0,5 à 1,30g/l

F- l'électrophorèse des lipoprotéines :






IV- Classification des hyperlipoprotéinémies :
A – Hyperlipoproteinemies primitives :
1- Classification de Fredericton : basé sur l’électrophorèse des lipoprotéine associées aux dosage

Type Aspect du sérum CT TG l’électrophorèse
I
(Elle est due au déficit d’activité de la lipoprotéine lipase ou au déficit en Apo CII)
Lactescent N +++ Chylomicrons
IIa = hypercholestérolémie familiale essentielle
(Elle est due soit à une ↓ soit à une anomalie des récepteurs LDL)
Clair +++ N β LP (LDL)

IIb
(Elle est due à une surproduction hépatique des VLDL)
Clair ou légèrement opalescent ++ + β LP (LDL) + préβ LP (VLDL)

III
(Elle est due à la présence d’une Apo E anormale non reconnue par les récepteurs)
Opalescent ++ ++ BROAD BAND β (IDL)
(large bande du début de la zone β LP à la fin du préβ LP)

IV = Hypertiglycéridémie familiale
Opalescent N ++ Préβ LP (VLDL)

V = Forme exacerbée du type IV
Lactescent + +++ Préβ LP (VLDL)
+ Chylomicrons

2- classification de De Gennes : basé sur la famille lipidique
 Hypercholestérolémie essentielle (IIa) : CT ↑, CT/TG > 2,5
 hypertriglycéridémie majeurs (I, IV, V) : TG ↑ avec CT normal ou légèrement ↑, TG/CT > 2,5
 hyperlipidémie mixte (IIb et III) : CT ↑, TG ↑, TG/CT et CT/TG ≤ 2,5

B – Hyperlipoproteinemies secondaires
 Diabète : TG↑
 Syndrome de Cushing (hypercorticisme) : TG↑
 Syndrome néphrotique : TG↑, CT↑
 Hypothyroïdie : CT↑
 Cholestase : CT↑

V- conclusion :
 Les chylomicrons et les VLDL distribuent les acides gras aux tissus périphériques.
 Les LDL constituent un courant d'apport de cholestérol aux tissus périphérique, et comportes un risque athérogène.
 Les HDL constituent un courrant de retour du cholestérol excédentaire du tissu périphérique vers le foie, et de ce fait joue un rôle important dans l'épuration du cholestérol des tissus périphériques.



_________________
Salut tout le monde, sans moi tout le monde saigne lol.


Publicité





PostPosted: Sun 1 Feb - 08:33 (2009)

PublicitéSupprimer les publicités ?
sidali
Emerald
Emerald

Offline

Joined: 15 Nov 2008
Posts: 909
Masculin Verseau (20jan-19fev)
Point(s): 963
Moyenne de points: 1.06
PostPosted: Thu 5 Feb - 17:21 (2009) Reply with quote

excellent travail plaqutte bravo


Display posts from previous:   
  Post new topic   Reply to topic medmatiq Forum Index » Médecine » 1er cycle "1ère + 2ème année" » Biologie
    

    

  
 

Portal | Index | Create forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Conditions générales d'utilisation



Medmatiq © 2007
Forums amis : MedMar- carrefour-dentaire
skin developed by: John Olson
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group