Bienvenue cher visiteur
Veuillez vous inscrire ou vous connecter

  Nom d’utilisateur:   Mot de passe:   
Index  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  Profil  S’enregistrer
 Se connecter pour vérifier ses messages privés
  Hémolyse : mécanismes et méthodes d’exploration
Sauter vers:    
  Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet medmatiq Index du Forum » Médecine » 1er cycle "1ère + 2ème année" » Biologie
    
Auteur Message
plaquette
Bronz
Bronz

Hors ligne

Inscrit le: 18 Déc 2008
Messages: 67
Point(s): 67
Moyenne de points: 1,00
MessagePosté le: Dim 1 Fév - 08:22 (2009) Répondre en citant

Hémolyse : mécanismes et méthodes d’exploration.


 L'hémolyse est le phénomène irréversible par lequel les globules rouges sont détruits et
libèrent leur contenu hémoglobinique.
 Il s'agit d'un phénomène qui touche les hématies à la fin de leur vie dont la durée moyenne est
de 120 jours. Cette hémolyse physiologique est essentiellement intra tissulaire.

I- Mécanismes de l’hémolyse physiologique
 Les globules rouges âgés, après une durée de vie normale de 120 jours, sont phagocytés par
les macrophages du système des phagocytes mononuclées.
 Chez le sujet normal, la majorité des globules rouges sont détruits dans le cytoplasme des macrophages de la moelle osseuse (minimum 50%), le reste dans la rate et le foie.
 La globine est dégradée en acides aminés.
 Le fer libéré va être récupéré par l'organisme (circuit fermé) :
o les 2/3 passe dans la circulation, se lie à la transferrine, pour être réutilisée pour l'érythropoïèse.
o le 1/3 restant est stocké dans les macrophages sous forme de ferrittine et d'hémosidérine.
 Le reste de l’hème après perte du fer (la protoporphyrine α) est métabolisée en bilirubine qui est libérée dans le plasma sous forme libre, ou non conjuguée (BNC). Fixée sur l'albumine et transportée vers le foie où elle subit, dans l'hépatocyte, une glycuro-conjugaison qui la transforme en bilirubine conjuguée (BC). Cette dernière passe dans la bile et sera éliminée dans les selles sous forme de stercobilinogène. Une petite partie est réabsorbée par l'intestin et éliminée par le rein sous forme d'urobiline.

II- Mécanismes de l’hémolyse pathologique :
 l’hémolyse physiologique peut être augmenté par des processus pathologiques. On parle d’hyper hémolyse.
 Il y a 2 éventualités selon que l’hémolyse est intra ou extra vasculaire.
 Extra vasculaire : la catabolisme est celui des voies normales mais exagérée (GR vieux et jeunes) :
o ↑ de la BNC → Ictère = Ictère hémolytique.
o la BC reste normale avec ↑ du stercobilinogène fécal mais pas de BNC dans les urines
 Intra vasculaire :
o Plus rare et plus grave. Se produit quand les GR sont lysés directement dans les vaisseaux, les causes sont multiples :
- Hémolyse infectieuse (paludisme)
- Hémolyse immunologique (Auto Anticorps si incompatibilité transfusionnelle)
- Hémolyse toxique médicamenteuse
o On retrouve les mêmes anomalies que l’hémolyse extra vasculaire avec en plus :
- Hémoglobinémie plasmatique (plasma rosé après centrifugation)
- Hémoglobinurie
- Effondrement de l’haptoglobine sérique (car l'hémoglobine libérée dans le plasma forme un complexe avec l'haptoglobine)









III- Méthodes d’exploration :
1- Méthodes directes :
 La mesure de la durée de vie des globules rouges par marquage isotopique au chrome 51.
o la T50, ou temps de demidisparition de la radioactivité (demi-vie) : T50 normale =28±2jours
o Le raccourcissement de cette durée de vie témoigne d'une hémolyse exagérée.
 Cette mesure est couplée à des comptages externes de la radioactivité, qui permet de localiser par le lieu de destruction des globules rouges : dans les hémolyses pathologiques, il est important de démontrer l'éventualité d'une séquestration splénique exclusive avant d'envisager une splénectomie.

2- Méthodes indirectes :
 Le dosage des bilirubines :
o BNC = 1 à 10mg/l ou 2 à 17µmol/l
o BC = 0 à 2mg/l ou 0 à 3µmol/l
 En cas d'hyper hémolyse, la quantité de bilirubine libre produite est plus grande mais le degré d'hyper bilirubinémie non conjuguée dépend des capacités de glycuro-conjugaison du foie : si celles-ci sont suffisantes, la bilirubinémie peut rester normale, même en cas d'hémolyse importante.
 En cas d'hyper hémolyse, le dosage de l'haptoglobine est beaucoup plus sensible : une part de l'hémoglobine libérée se fixe sur l'haptoglobine circulante dont le taux devient bas ou nul.


_________________
Salut tout le monde, sans moi tout le monde saigne lol.


Publicité





MessagePosté le: Dim 1 Fév - 08:22 (2009)

PublicitéSupprimer les publicités ?
sidali
Emerald
Emerald

Hors ligne

Inscrit le: 15 Nov 2008
Messages: 909
Masculin Verseau (20jan-19fev)
Point(s): 963
Moyenne de points: 1,06
MessagePosté le: Jeu 5 Fév - 22:37 (2009) Répondre en citant

merci pour le partage plaquette


Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: Aujourd’hui à 19:49 (2016)

Montrer les messages depuis:   
  Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet medmatiq Index du Forum » Médecine » 1er cycle "1ère + 2ème année" » Biologie
    

    

  
 

Portail | Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation



Medmatiq © 2007
Forums amis : MedMar- carrefour-dentaire
skin developed by: John Olson
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com