Bienvenue cher visiteur
Veuillez vous inscrire ou vous connecter

  Nom d’utilisateur:   Mot de passe:   
Index  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  Profil  S’enregistrer
 Se connecter pour vérifier ses messages privés
  video Coelioscopie opératoire
Sauter vers:    
  Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet medmatiq Index du Forum » Médecine » 2èm cycle " 3 , 4 et 5 ème année " » Gynéco-Obstetric
    
Auteur Message
Yasmin
Fidèle
Fidèle

Hors ligne

Inscrit le: 20 Aoû 2007
Messages: 2 911
Localisation: Agadir
Point(s): 301
Moyenne de points: 0,10
MessagePosté le: Mar 30 Déc - 19:52 (2008) Répondre en citant

Rupture hémorragique d’un corps jaune ovarien droit

Clinique


Patiente de 24 ans prise en charge pour douleurs pelviennes aiguës brutales avec irradiation scapulaire gauche en deuxième partie de cycle (J 20) après effort physique important (saut en hauteur).
Examen=> défense pelvienne diffuse avec touchers pelviens sensibles. TA subnormale

Echographie


Epanchement péritonéal +corps jaune droit sans masse annexielle, vacuité utérine

Biologie => b HCG = 0 Hb : 10 %

Coelioscopie =>


hémopéritoine sur rupture hémorragique du corps jaune droit traitée
par aspiration ,
énucléation du corps jaune
hémostase ovarienne à la pince bipolaire




Source:http://www.drmoulaynabil.com


Publicité





MessagePosté le: Mar 30 Déc - 19:52 (2008)

PublicitéSupprimer les publicités ?
Yasmin
Fidèle
Fidèle

Hors ligne

Inscrit le: 20 Aoû 2007
Messages: 2 911
Localisation: Agadir
Point(s): 301
Moyenne de points: 0,10
MessagePosté le: Mar 30 Déc - 19:56 (2008) Répondre en citant

Rupture hémorragique simultanée d’un corps jaune ovarien droit et gauche


Clinique
Etat de pré choc + douleurs pelviennes aiguës brutales avec irradiation scapulaire à J 17 (prise de 150 mg de citrate de clomiphène + injection de HCG à j 14)
Examen=> défense pelvienne diffuse avec touchers pelviens sensibles. TA 80/50


Echographie

Epanchement péritonéal massif +corps jaunes droit et gauche sans masse annexielle, vacuité utérine

Biologie => HCG = 0 Hb : 9 %
Coelioscopie =>

hémopéritoine important (2500 cc) sur rupture hémorragique bilatérale de corps jaune droit et gauche traitée par aspiration, énucléation des corps jaunes hémostase ovariennes à la pince bipolaire




Yasmin
Fidèle
Fidèle

Hors ligne

Inscrit le: 20 Aoû 2007
Messages: 2 911
Localisation: Agadir
Point(s): 301
Moyenne de points: 0,10
MessagePosté le: Mar 30 Déc - 20:12 (2008) Répondre en citant

Kystectomie ovarienne droite

Indication opératoire d’un kyste ovarien
Quand opérer ?


Si symptomatologie aiguë en faveur d’une complication (rupture ou torsion).
Si persistance de la lésion après un délai de 2 à 3 mois suivant sa découverte.


Qui opérer ?


Kyste d’allure organique à l’échographie (une ou plusieurs végétations intrakystiques , diamètre supérieur à 6 cm ,composante solide ,caractère multiloculaire ,paroi épaisse )
Augmentation de volume ou modification morphologique d’un kyste d’allure fonctionnelle

Voie d’abord


Devant un kyste apparemment bénin la coelioscopie est la voie de prédilection

Technique opératoire => kystectomie intra péritonéale (technique de référence)


Prélèvement cytologique péritonéal premier

L’incision antimésiale est recommandée

Il n’existe pas d’arguments suffisants pour privilégier la kystectomie après ponction par rapport à la kystectomie à kyste fermé.

Il n’existe pas d’arguments en faveur ou en défaveur de la suture ovarienne

L’extraction de la paroi kystique par sac est recommandée.



Yasmin
Fidèle
Fidèle

Hors ligne

Inscrit le: 20 Aoû 2007
Messages: 2 911
Localisation: Agadir
Point(s): 301
Moyenne de points: 0,10
MessagePosté le: Mar 30 Déc - 20:17 (2008) Répondre en citant

Traitement conservateur de la grossesse extra utérine


L’amélioration des performances du couple échographie (endovaginale) et biologie ( Bhcg ,progestérone) a permis le diagnostic précoce des grossesses extra utérines entraînant la possibilité de réaliser le plus souvent un traitement par coelioscopie (plus de 80 %) .


Indications du traitement conservateur ou radical (salpingectomie)


Présence d’un désir de grossesse ultérieur.

Le choix entre un traitement conservateur ou une salpingectomie sera dicté par les chances futures de grossesse intra utérine par rapport au risque de récidive de grossesse extra utérine.
Nous utilisons le score thérapeutique du traitement chirurgical de la GEU ( Clermond Ferrant) , qui prend en considération les facteurs influençant de façon significative le fertilité afin de poser notre indication chirurgicale.

Absence de désir de grossesse ultérieur.


Le traitement radical par salpingectomie est réalisé de principe.

Technique opératoire


Salpingotomie antimésiale en regard de la portion proximale de la GEU avec une pointe monopolaire réglée avec un courant de section pur jusqu’au plan muqueux intra tubaire.

Ouverture du plan muqueux intra tubaire aux ciseaux froids

Extraction douce de la GEU si possible en monobloc .

lavage aspiration abondant intra tubaire en insistant sur la partie proximale de la trompe.

Hémostase par compression meilleure que par bipolaire (éviter le dégât thermique sur la muqueuse endotubaire)

Contrôle du taux de B hcg après 48 heures (doit être inférieur à 15 % du taux de base)

Film
La technique opératoire est résumée dans le film sus jacent.



Yasmin
Fidèle
Fidèle

Hors ligne

Inscrit le: 20 Aoû 2007
Messages: 2 911
Localisation: Agadir
Point(s): 301
Moyenne de points: 0,10
MessagePosté le: Mar 30 Déc - 20:31 (2008) Répondre en citant

Traitement coelioscopique de la grossesse extra utérine cornuale

Avant l’apport de l’échographie 90 % des grossesses extra utérines cornuales étaient diagnostiquées lors de laparotomie exploratrices devant un tableau de rupture hémorragiques cataclysmique.
Aujourd’hui l’existence de recommandations sur la surveillance échographique de toute grossesse permettent le diagnostic précoce de ces grossesses ectopiques de traitement difficile.

Facteurs de risque des grossesses extra utérines cornuales

ATCD d’infections sexuellement transmissibles (54 %)

ATCD de chirurgie abdomino pelvienne (38 %)

Déséquilibres hormonaux (27 %)

Tabagisme (18 %).

Salpingectomie post GEU ou avant fécondation in vitro (7 %)
Méthodes thérapeutiques


Chimiothérapie par métothréxate.


grossesses débutantes (terme inférieur à 49 jours)

grossesses peu actives (B hcg plasmatique <1000UI/ml, progestérone < 5 ng/ml)

grossesses cliniquement muettes (absence de douleurs ou d’hémopéritoine )

Résection cornuale par laparotomie. ++++

traitement de référence de ces pathologies d’abord chirurgical difficile.

Résection cornuale par coelioscopie.

traitement possible bien que difficile (parfaite maîtrise des suture coelioscopiques.) et état hémodynamique permettant un pneumopéritoine.

Risque de rupture utérine ultérieur




Chimiothérapie par métothréxate.


Risque inférieur à 5 % (remplacement totale du tissu trophoblastique par des fibres myométriales saines).


Résection cornuale par coelioscopie. ou laparotomie


Risque compris entre 10 et 20 % ( Myomètre résiduel , épais, fibreux , fragile ).


Film
La technique opératoire est résumée dans le film sus jacent . Résection cornuale droite post fécondation in vitro



Yasmin
Fidèle
Fidèle

Hors ligne

Inscrit le: 20 Aoû 2007
Messages: 2 911
Localisation: Agadir
Point(s): 301
Moyenne de points: 0,10
MessagePosté le: Mar 30 Déc - 20:35 (2008) Répondre en citant

Hystérectomie totale + annexectomie bilatérale

L’hystérectomie totale avec annexectomie bilatérale est parfaitement réalisable par voie coelioscopique.
Le matériel nécessaire pour ce type d’intervention est simple ;
Deux trocarts de 10 mm sont placés l’un dans l’hypochondre gauche (pour l’optique permettant une bonne profondeur de champ visuel ) l’autre en transombilical. Deux autres trocarts de 5 mm sont placés dans les fosses iliaques droite et gauche d’autant plus haut que le volume utérin est important.
Un ciseaux courbe, deux pinces à préhension de type Johannes, un crochet monopolaire (ouverture vaginale) un porte aiguille (fermeture vaginale), un système d’aspiration lavage une optique (10 mm) et un présentateur utérin (hystérophore).
Un générateur de haute fréquence (indispensable) permettant une coagulation hémostatique rapide et sûre de l’ensemble des vaisseaux utérins (lombo ovariens, artères utérines et cervico vaginales) à l’aide d’une pince bipolaire. Les nouveaux systèmes de thermofusion sont un réel progrès en termes de sécurité et de rapidité d’hémostase vasculaire mais ne sont nullement indispensables dans notre pratique quotidienne (plus de 230 hystérectomies réalisées avec le matériel de base décrit plus haut)
La technique opératoire est résumée dans le film sus jacent.



sidali
Emerald
Emerald

Hors ligne

Inscrit le: 15 Nov 2008
Messages: 909
Masculin Verseau (20jan-19fev)
Point(s): 963
Moyenne de points: 1,06
MessagePosté le: Jeu 1 Jan - 04:02 (2009) Répondre en citant

(y) yasmin bravo


Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: Aujourd’hui à 21:13 (2016)

Montrer les messages depuis:   
  Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet medmatiq Index du Forum » Médecine » 2èm cycle " 3 , 4 et 5 ème année " » Gynéco-Obstetric
    

    

  
 

Portail | Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation



Medmatiq © 2007
Forums amis : MedMar- carrefour-dentaire
skin developed by: John Olson
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com