Bienvenue cher visiteur
Veuillez vous inscrire ou vous connecter

  Nom d’utilisateur:   Mot de passe:   
Index  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  Profil  S’enregistrer
 Se connecter pour vérifier ses messages privés
  A faible dose, un gaz toxique malodorant protège le coeur des souris
Sauter vers:    
  Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet medmatiq Index du Forum » Clubs medmatiq » Sciences et technologies     
Auteur Message
Black-killer
Fidèle
Fidèle

Hors ligne

Inscrit le: 30 Nov 2007
Messages: 4 543
Point(s): 992
Moyenne de points: 0,22
MessagePosté le: Mar 11 Nov - 22:49 (2008) Répondre en citant

A faible concentration, le sulfure d'hydrogène, un gaz toxique malodorant, est efficace pour empêcher des défaillances cardiaques chez des souris, une découverte qui pourrait avoir des applications chez les humains, selon une recherche publiée mardi.

 
 

Surtout connu pour son odeur d'oeuf pourri, ce gaz peut représenter un danger mortel pour des mineurs ou des ouvriers travaillant dans des égouts.
Des scientifiques ont récemment découvert que des enzymes présents dans le corps humain et chez les mammifères en général produisent du sulfure d'hydrogène en très petites quantités mais avec de multiples effets physiologiques bénéfiques.
Ce gaz joue ainsi un rôle pour régler la tension artérielle et atténuer l'inflammation, explique le Dr David Lefer, professeur de chirurgie à la faculté de médecine de l'Université Emory à Atlanta (Géorgie, sud), le principal auteur de cette étude.
Le sulfure d'hydrogène paraît stimuler les cellules du tissu cardiaque pour produire leurs propres anti-oxydants et molécules neutralisant le processus d'autodestruction cellulaire déclenché par la perte d'irrigation sanguine.
Ces travaux ont été présentés à la conférence annuelle de l'American Heart Association, réunie depuis ce week-end à La Nouvelle-Orléans (Louisiane, sud).
Pour tester les effets de ce gaz sur le coeur, ses auteurs ont créé un modèle de défaillance cardiaque chez des souris en bloquant temporairement ou définitivement leurs artères coronaires, provoquant la mort d'une partie de leur muscle cardiaque.
Une partie de ces souris a ensuite été traitée avec une solution de sulfure d'hydrogène par intraveineuse une fois par jour pendant une semaine.
Quatre semaines après, les auteurs de la recherche ont mesuré la capacité cardiaque des deux groupes de souris à l'aide d'une mesure dite "fraction d'éjection".
Les animaux traités avec le sulfure d'hydrogène avaient une fraction d'ejection 33% plus grande que ceux du groupe de contrôle (36% contre 27%), ont précisé ces chercheurs.
"Nos travaux montrent que le sulfure d'hydrogène peut nettement minimiser l'impact de la défaillance cardiaque sur le fonctionnement du coeur et la mortalité des souris modèles dans cette expérience", a souligné le Dr John Calvert, de l'Université Emory, co-auteur de cette recherche.
La défaillance cardiaque, une des principale cause d'hospitalisation des personnes âgées, résulte de l'incapacité du muscle cardiaque à pomper suffisamment de sang pour satisfaire les besoins de l'organisme.
Un infarctus du myocarde, l'obésité, le diabète et l'hypertension artérielle sont les facteurs qui contribuent le plus souvent à la défaillance cardiaque.
Cette recherche a été notamment financée par les Instituts Nationaux de la Santé (NIH) et l'American Diabetes Association.

_________________


Publicité





MessagePosté le: Mar 11 Nov - 22:49 (2008)

PublicitéSupprimer les publicités ?
Montrer les messages depuis:   
  Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet medmatiq Index du Forum » Clubs medmatiq » Sciences et technologies     

    

  
 

Portail | Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation



Medmatiq © 2007
Forums amis : MedMar- carrefour-dentaire
skin developed by: John Olson
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com