Bienvenue cher visiteur
Veuillez vous inscrire ou vous connecter

  Nom d’utilisateur:   Mot de passe:   
Index  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  Profil  S’enregistrer
 Se connecter pour vérifier ses messages privés
  lettre à Mme la ministre !!
Sauter vers:    
  Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet medmatiq Index du Forum » Médecine » 3èm cycle + Généralistes + Spécialistes     
Auteur Message
wafaoua
Emerald
Emerald

Hors ligne

Inscrit le: 12 Fév 2008
Messages: 512
Localisation: salé
Féminin
Point(s): 124
Moyenne de points: 0,24
MessagePosté le: Dim 19 Oct - 07:34 (2008) Répondre en citant

Comme vous savez le ministére de la santé est en train d'élaborer une nouvelle stratégie de la santé au maroc, un de nos confréres a pris l'initiative d'y contribuer en écrivant cette lettre et l'adressant au ministre,il a voulu la partager avec nous et connaître notre avis :

Dr GHERRAS Abdelmoumen
Anesthésie-Réanimation
CHP Ouarzazate
Contribution à la stratégie ministérielle

Préambule :


Ayant à cœur mon pays et mon métier de médecin, je salue fortement l’initiative que vous avez prise de mettre des objectifs et une stratégie pour l’action sanitaire. En effet, étant des gens de science, les médecins ont besoin d’agir dans la clarté et que leurs actions soient bien définies. Personnellement la situation actuelle me fait souffrir doublement en tant que citoyen et surtout en tant qu’acteur de soins – j’assiste malgré moi à toutes les horreurs imaginables à tel point que toutes les guerres et leurs drames que je vois à la télé ne me disent rien de plus sur le plan émotionnel, vivant cela quotidiennement dans nos hôpitaux.

De par ma fonction et ma petite expérience, je me considère comme un homme de terrain dans le domaine de la santé. En effet j’ai travaillé plus de 2 ans en tant que généraliste dans un dispensaire rural et depuis plus de 5 ans j’exerce en tant que réanimateur à la région de Ouarzazate. Ce qui fait que je suis au fait de tous les vrais problèmes de santé de la région et par extrapolation du pays.

C’est donc en tant qu’homme de terrain que je me permets de suggérer certaines réflexions que j’espère être utiles.

Avant de donner mon point de vue sur les différents points de la stratégie du ministère, j’aimerais donner une vue d’ensemble sur l’action sanitaire dans notre pays :

Nos hôpitaux et médecins ont une mauvaise réputation malheureusement : Un climat de suspicion est bien installé chez la population. C’est dû d’une part à la mauvaise foi de certains médecins corrompus et inconscients et à l’impunité dont ils bénéficient , et d’autre part à l’incompétence d’une large frange des médecins. Malgré cela les gens continuent à aller à l’hôpital car il y’a quand même des gens qui essaient de faire leur travail.
Pour réussir la stratégie il faut répertorier les médecins compétents et donc les responsabiliser ,et puis former les moins compétents et ce dans une logique de motivations et de sanctions


Développement :

-Accueil :

Vu le manque de personnel et la maigreur du budget du ministère, recruter des hôtesses d’accueil compétentes me parait pas facile. Les gens du BAF peuvent très bien rajouter cette tache et orienter les patients .Il s’aideront d’un plan simplifié de la structure de l’hôpital qui soit affiché et disponible en brochure qu’on donne au visiteur. La liste des malades admis à l’hôpital actualisée chaque jour devrait être elle aussi affichée et de même pour la liste des rendez-vous pour consultation externe.

Aux urgences le médecin de garde devrait lui-même aller à la salle d’attente et faire le triage des malades(ça va de soit qu’il doit être compétent). Il s’aidera des flèches signalitiques.

-Santé rurale :

Un médecin compétent et expérimenté peut avoir un certain rendement en ne travaillant qu’avec ses mains nues .Un médecin frais émoulu de la faculté de médecine néfaste pour la population s’il n’a pas de radiologie ni de laboratoire de biologie à coté. Il doit en plus pour bien servir la population avoir l’accès facile à l’hôpital pluridisciplinaire.
L’OMS et le ministère de la santé ont édité plusieurs algorithmes de prise en charge des problèmes de santé courants à partir des seuls signes cliniques .Ces algorithmes sont facilement utilisables par l’infirmier(e) .Ils lui montrent ce qu’il peut traiter lui-même et ce qu’il doit référer. Pour moi un(e) infirmier(e) et une sage-femme bien formés valent un médecin à mains nues. Il vaut mieux pour celui-ci qu’il soit dans un hôpital ou il complètera son expérience .Il pourra devenir interventionniste et sera plus bénéfique pour la population rurale en activant le système SAMU.
Pour l’action à court terme, il est urgent de relier directement le dispensaire rural à l’hôpital pour qu’il y ait coordination dans la prise en charge des malades ainsi que dans la planification des consultations et la coopération générale. Pour la région de Ouarzazate , en plus des ambulances il faut impérativement disposer d’hélicoptères médicalisées.
L’apport des ONG des les compagnes médicales est intéressant mais il faut bien le cadrer .Il ne doit en aucun cas remplacer le ministère. La plupart des douars ont leur dispensaire ou bien leur équipe mobile. L’action ONG devrait se faire en association avec les professionnels de santé locaux. Il ne doit en aucun cas les ignorer et devrait au contraire les mettre aux devants. En effet c’est question de confiance. Il faut travailler à ce que la population ait plus confiance en son médecin ou infirmier local. Les caravanes médicales devraient faire beaucoup plus des actons de sensibilisation et de diagnostic et beaucoup moins de traitements.
L’échographie aux mains d’un généraliste, à mon avis, dans les conditions actuelles, me paraît une fausse sécurité. D’abord, elle ne peut pas remplacer le bon examen clinique. De plus elle va dérouter le médecin non expérimenté et même la population.
-L’hémodialyse :

L’hémodialyse coûte très cher pour l’état. On gagnera beaucoup plus dans la prévention par le dépistage précoce et le traitement adéquat du Diabète, de l’HTA, et des maladies rénales (par le dosage de la créatinine ,et la recherche de la protéinurie) .

-Maternité sans risques :

En plus des mesures de la stratégie j’ajouterai :

Mettre un contact téléphonique direct entre les sages-femmes et l’obstétricien de garde.
Instituer un vrai système SAMU dont les ambulances devraient disposer même des dérivés de sang, l’hémorragie étant la cause principale des décès maternels.
Pour cette région montagneuse il faut impérativement avoir des hélicoptères.
Impliquer activement les médecins réanimateurs-anesthésistes dans cette stratégie, et équiper un service de réanimation néonatale.
Formation continue du personnel de réanimation et de néonatologie.
Instituer l’accouchement sans douleur.
Dépistage de la protéinurie en plus des autres maladies.
A coté de l’audit du décès maternel il faut instituer l’audit de la souffrance néonatale

-Le diabète :

Il faut en plus travailler à ce que le diabétique soit le médecin de lui-même. A ce qu’il se contrôle lui-même et adapte son traitement soi-même.
Dépistage systématique du diabète dans la population générale et surtout chez la fille ou femme en âge de procréer (afin d’équilibrer la glycémie avant la conception).

-La tuberculose :

Mettre un téléphone vert à la dis position des malades tuberculeux pour qu’ils puissent contacter leurs médecins gratuitement.
Avoir l’adresse et le numéro de téléphone des malades pour les rappeler en cas de perte de vue. Voire s’aider des autorités locales à cette fin.

-Maladies cardio-vasculaires :

Si l’HTA n’est pas équilibrée en monothérapie ,il faut adresser le malade vers le cardiologue.
Mettre des anesthésiques avec l’injection IM d’Extencilline pour une meilleure observance du traitement.
Renforcer l’amour propre du professionnel de santé par les caravanes médicales .

-La santé mentale :

Impliquer la télévision et les autres médiats dans la sensibilisation aux maladies mentales et l’intérêt du taîtement précoce et surtout briser le tabou d’aller consulter un psychiatre.
Former les enseignants à reconnaître et alerter précocement les changements de comportement des adolescents qui peuvent être en rapport avec une maladie psychiatrique guérissable quand prise en charge suffisamment tôt telle la schizophrénie.
Encourager l’installation de centres privés.


En définitif :

Ce sont les médecins qui font la médecine .A court terme il faut instituer des audits réguliers (au moins semestriels) pour les mettre en face de leurs responsabilités. A long terme, il faut travailler à ce qu’ils aient une meilleure formation depuis leurs premières études et les impliquer précocement dans les problèmes de la santé en périphérie. Impliquer pour cela les CHP dans cette formation en créant des jumelages entre ces CHP et les CHU nationaux et étrangers.


Dernière édition par wafaoua le Dim 19 Oct - 20:47 (2008); édité 1 fois
Publicité





MessagePosté le: Dim 19 Oct - 07:34 (2008)

PublicitéSupprimer les publicités ?
ADiL_pHiLaNtHrOpE
Silver
Silver

Hors ligne

Inscrit le: 11 Oct 2008
Messages: 192
Masculin Poissons (20fev-20mar)
Point(s): 124
Moyenne de points: 0,65
MessagePosté le: Dim 19 Oct - 12:32 (2008) Répondre en citant

Je prends l'initiative de donner un petit avis sur cette lettre tout en sachant que je suis pas Médecin (J'aurais aimé l'être)
La lettre du Docteur Monsieur GHERRAS Abdelmoumen parait un peu plus qu'une simple lettre à Madame la ministre , c'est une invitation à délégation , et une invitation à adopter une méthodologie de travail réfléchie par ce Monsieur ... Je sais pas comment ça marche dans votre monde , mais je trouve qu'une lettre de ce genre doit contenir plus qu'un seul Médecin qui en PLUS traite d'autres Médecins d'incompétents ... Ça ressemble un peu à dire qu'il est le seul à l'être et c'est même le motif de sa lettre ...

_________________
L'amour est une poursuite solitaire, dont la signification ne peut être comprise, au mieux, que par une seule autre personne : celle que nous aimons.


MSN
Visiter le site web du posteur
Ben
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Aoû 2007
Messages: 7 763
Masculin
Point(s): 1 879
Moyenne de points: 0,24
MessagePosté le: Dim 19 Oct - 12:56 (2008) Répondre en citant

Une faute d'orthographe à corriger sur le titre d'abord Mr. Green
3ad nehder


ADiL_pHiLaNtHrOpE
Silver
Silver

Hors ligne

Inscrit le: 11 Oct 2008
Messages: 192
Masculin Poissons (20fev-20mar)
Point(s): 124
Moyenne de points: 0,65
MessagePosté le: Dim 19 Oct - 13:26 (2008) Répondre en citant

Ah y en a pas que dans l'titre ...

_________________
L'amour est une poursuite solitaire, dont la signification ne peut être comprise, au mieux, que par une seule autre personne : celle que nous aimons.


MSN
Visiter le site web du posteur
wafaoua
Emerald
Emerald

Hors ligne

Inscrit le: 12 Fév 2008
Messages: 512
Localisation: salé
Féminin
Point(s): 124
Moyenne de points: 0,24
MessagePosté le: Dim 19 Oct - 20:53 (2008) Répondre en citant

voilà, les deux fautes d'ortographe sont corrigées !!!


geyzee
New
New

Hors ligne

Inscrit le: 10 Sep 2009
Messages: 6
Point(s): 8
Moyenne de points: 1,33
MessagePosté le: Dim 13 Sep - 23:43 (2009) Répondre en citant

Je suis médecin généraliste récemment intégrée avec la santé publique, et je veux commenter cette lettre meme si le plan d'action 2008-2012 est déjà mis en place par le ministère.
D'abord je salue l'initiative de Dr Gharras, il a exprimé des points pertinents et a fait une analyse excellente de la situation et j'aurai souhaité qu'on prend en compte l'avis des professionnels de terrain avant d'élaborer la politique de la santé dans notre pays. Hélas, on voit bien que ce n'est pas le cas....
Concernant la santé au monde rural et le programme de maternité sans risque, vu le manque terrible en ressources humaines et en infrastructures, on se sent incapables et inutiles, on fait souvent que retarder les patients qui doivent étre prise en charge dans des structures disposant du strict minimum: laboratoire, radiologie ou dans des services d'urgence. Je rejoint l'avis du Dr Gharras, un médecin aux mains nues vaut un infirmier ou une sage-femme. Mais comment prendre en charge une parturiente alors qu'on ne dispose meme pas de labo et de sang sur place??!!c'est une aventure et c'est la responsabilité de l'administration.
Quant à l'échographie, on a proposé aux médecins dans la délégation où je travaille une formation à l'échographie de 5jours!!! C'est très insuffisant, des groupes de 7-9 médecins qui passent 5jours avec un ou 2 gynéco-obstétriciens!!! Je trouve que c'est pas bien réfléchie ni efficace de doter des centres ruraux d'échographie alors que les médecins ne reçoivent pas la formation requise, l'échographie nécessite au moins une formation de 6 mois pour la maitriser et pouvoir assumer cette responsabilité!


Ben
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Aoû 2007
Messages: 7 763
Masculin
Point(s): 1 879
Moyenne de points: 0,24
MessagePosté le: Lun 14 Sep - 00:33 (2009) Répondre en citant

Citation:
un médecin aux mains nues vaut un infirmier ou une sage-femme.


Vaut rien tout court


Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: Aujourd’hui à 21:15 (2016)

Montrer les messages depuis:   
  Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet medmatiq Index du Forum » Médecine » 3èm cycle + Généralistes + Spécialistes     

    

  
 

Portail | Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation



Medmatiq © 2007
Forums amis : MedMar- carrefour-dentaire
skin developed by: John Olson
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com