Bienvenue cher visiteur
Veuillez vous inscrire ou vous connecter

  Nom d’utilisateur:   Mot de passe:   
Index  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  Profil  S’enregistrer
 Se connecter pour vérifier ses messages privés
  Sciatique
Sauter vers:    
  Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet medmatiq Index du Forum » Médecine » Médecine vulgarisée     
Auteur Message
Black-killer
Fidèle
Fidèle

Hors ligne

Inscrit le: 30 Nov 2007
Messages: 4 543
Point(s): 992
Moyenne de points: 0,22
MessagePosté le: Mer 8 Oct - 14:53 (2008) Répondre en citant

La névralgie sciatique figure parmi les douleurs dorsales les plus fréquentes. Très douloureuse, elle se résorbe le plus souvent d’elle-même en quelques semaines. Dans le cas contraire, s’il s’agit d’une hernie discale, la chirurgie peut être envisagée.

Qu’est-ce que c’est ?
Nous possédons tous une paire de nerfs sciatiques, dont la racine se situe dans le bas de la colonne vertébrale, au niveau du sacrum. Ils descendent chacun le long de la face postérieure d’une jambe, jusque dans le pied. La névralgie sciatique se manifeste lorsque l’un de ces nerfs est anormalement comprimé, souvent au niveau des vertèbres lombaires.

Quelles sont les causes ?
Dans plus de 80 % des cas, la sciatique est due à une hernie discale : un disque intervertébral fait une saillie anormale et comprime ainsi le nerf sciatique, qui se retrouve en souffrance. Le plus souvent, l’origine de la compression se situe entre les deux vertèbres lombaires les plus basses, L4 et L5, ou entre la dernière lombaire, L5, et la première vertèbre du sacrum, S1.
Plus rarement, il peut également s’agir d’une fracture du petit bassin, d’arthrose voire d’une tumeur qui comprimerait le nerf.

Quels sont les symptômes ?
Les symptômes de la sciatique sont particulièrement parlants.
- Une douleur lancinante et particulièrement forte irradie dans la fesse, la cuisse et même parfois le mollet et le pied de la jambe correspondant au nerf comprimé.
- Des fourmillements peuvent être ressentis dans la jambe touchée, jusque dans le pied.
- Ces symptômes sont parfois accompagnés d’une faiblesse musculaire, qui empêche la personne touchée de se déplacer correctement. Bien souvent, la seule position tenable est la position allongée.

Comment établit-on le diagnostic ?
Dans la plupart des cas, la simple description de la douleur, très caractéristique, suffit pour établir le diagnostic.
En cas de doute, ou pour évaluer la gravité de la compression, le médecin pour demander une IRM ou un scanner, qui viendront affiner le diagnostic.

Quelles sont les personnes à risque ?
La sciatique touche le plus souvent des hommes de plus de 30 ans.D’autres facteurs de risques existent :
- Le diabète.
- L’arthrose.
- Le surpoids.
- Les professions et les sports impliquant le port de charges lourdes.
- Le manque de muscles abdominaux.

Quelle est l’évolution ?
Dans l’immense majorité des cas, la sciatique, si elle est due à une hernie discale, va disparaître d’elle-même après quelques jours ou quelques semaines de repos. Elle peut toutefois revenir régulièrement.
Dans quelques rares cas, les troubles provoqués peuvent beaucoup plus importants et nécessitent une intervention rapide. Dans le cas du syndrome de la queue de cheval, la compression du nerf sciatique entraîne un mauvais fonctionnement des sphincters, ce qui peut conduire à la rétention ou l’incontinence urinaire et fécale. D’autres fois, il s’agit d’une sciatique paralysante : le patient perd progressivement la sensation tactile dans la jambe. Il faut alors agir très vite pour éviter les séquelles.

Quels sont les traitements disponibles ?
La plupart du temps, le médecin prescrit un repos allongé de quelques jours. Selon l’intensité de la douleur, il peut être accompagné de certains médicaments :
- Anti-inflammatoires non stéroïdiens, antalgiques d’une manière générale.
- Relaxants musculaires.
- Corticoïdes lorsque douleur intense.
Si la sciatique revient souvent, il est possible d’envisager des séances de kinésithérapie, voire le port d’un corset.
Pour les cas les plus graves, comme la sciatique paralysante, la chirurgie est pour l’heure la seule option. Elle consiste à ôter la portion de disque intervertébral qui comprime le nerf. Autrefois assez aléatoire, cette intervention est aujourd’hui très bien maîtrisée et donne de très bons résultats.

Qui consulter ?
- Le médecin traitant.
- Les urgences.

_________________


Publicité





MessagePosté le: Mer 8 Oct - 14:53 (2008)

PublicitéSupprimer les publicités ?
Montrer les messages depuis:   
  Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet medmatiq Index du Forum » Médecine » Médecine vulgarisée     

    

  
 

Portail | Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation



Medmatiq © 2007
Forums amis : MedMar- carrefour-dentaire
skin developed by: John Olson
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com