Bienvenue cher visiteur
Veuillez vous inscrire ou vous connecter

  Nom d’utilisateur:   Mot de passe:   
Index  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  Profil  S’enregistrer
 Se connecter pour vérifier ses messages privés
  Apprendre de ses erreurs
Sauter vers:    
  Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet medmatiq Index du Forum » Diverstyle » Développement humain     
Auteur Message
Black-killer
Fidèle
Fidèle

Hors ligne

Inscrit le: 30 Nov 2007
Messages: 4 543
Point(s): 992
Moyenne de points: 0,22
MessagePosté le: Mar 30 Sep - 19:23 (2008) Répondre en citant

A huit ans, un enfant a une stratégie d’apprentissage radicalement différente de celle d’un ado de douze ans ou d’un adulte.

Le cerveau des enfants de huit ans n’est pas apte à tirer profit d’une expérience négative contrairement à celui d’un adolescent de douze ans qui peut apprendre d’une rétroaction négative et à celui d’un adulte qui le fait de manière encore plus efficace.

C’est ce que révèle l’imagerie cérébrale par résonnance magnétique fonctionnelle (IRMf), une technique permettant de visualiser les zones du cerveau lorsqu’elles sont actives. Chez les enfants de huit et neuf ans, les aires responsables du contrôle cognitif (dans le cortex cérébral) réagissent fortement à des commentaires positifs et peinent à répondre lorsqu’ils sont négatifs. Alors que chez les enfants de 12 et 13 ans, et également chez l'adulte, c'est le contraire : leurs centres cognitifs sont plus fortement activés par la rétroaction négative et beaucoup moins par des commentaires positifs.

Ces résultats ont surpris les auteurs de l’étude, des chercheurs du Laboratoire Cerveau et Cognition de l’Université de Leiden, aux Pays-Bas. Ces derniers ne s’attendaient en effet pas à observer de différences fondamentales entre les cerveaux des préados de hui ans et ceux un peu plus matures des ados de douze à treize ans. Pour eux, leur découverte signifie qu’il est difficile d’apprendre de ses erreurs surtout à un jeune âge, une information qui doit être prise en compte par les enseignants.

Les chercheurs, qui détaillent leur étude dans le Journal of Neuroscience, vont maintenant approfondir leurs travaux pour déterminer l’origine de ces différences. Ils estiment qu’elles sont dues à deux facteurs se combinant : à l’accumulation de l’expérience qui permet de mieux appréhender les erreurs mais aussi au développement et à la maturation physiologique du cerveau.

Au cours des recherches, ils ont également identifié une zone qui réagit fortement à une rétroaction positive: les ganglions de la base, juste à l'extérieur du cortex cérébral. L'activité de cette zone du cerveau ne change pas. Elle reste active dans tous les groupes d'âge: chez les adultes, mais aussi chez les enfants, de huit ans et douze ans.


Alors vous aprennez de vos erreures ou non ?

_________________


Publicité





MessagePosté le: Mar 30 Sep - 19:23 (2008)

PublicitéSupprimer les publicités ?
Montrer les messages depuis:   
  Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet medmatiq Index du Forum » Diverstyle » Développement humain     

    

  
 

Portail | Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation



Medmatiq © 2007
Forums amis : MedMar- carrefour-dentaire
skin developed by: John Olson
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com