Bienvenue cher visiteur
Veuillez vous inscrire ou vous connecter

  Nom d’utilisateur:   Mot de passe:   
Index  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  Profil  S’enregistrer
 Se connecter pour vérifier ses messages privés
  trucs et astuces pour depanner votre pc
Sauter vers:    
  Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet medmatiq Index du Forum » Informatique » Astuces et Tutoriels     
Auteur Message
kimou
New
New

Hors ligne

Inscrit le: 24 Avr 2008
Messages: 11
Localisation: meknes
Masculin Lion (24juil-23aoû)
Point(s): 0
Moyenne de points: 0,00
MessagePosté le: Dim 28 Sep - 22:33 (2008) Répondre en citant

Trucs et astuces pour dépanner son PC




1 - CONFUSION TOTALE


Symptômes : L'ordinateur ne démarre pas, émet quelques bip sonores ou ne reconnaît pas le disque dur.

A moins que l'horloge du système soit eu plein délire ou que se manifeste tout autre signe de dérangement du même type.

Diagnostic et remède : Si vous êtes d'une nature chanceuse, vous obtiendrez pour toute indication un message tel que : «Bios checksum error» ou encore «Invalid Bios setup». L'ordinateur n'est pas nécessairement en panne et, de toute évidence, le problème vient des informations décrivant la configuration matérielle stockée dans un espace mémoire réservé connu sous les noms de setup RAM ou de CMOS RAM.


A cela, plusieurs explications sont possibles :

Un incident passagé au niveau du matériel ou du logiciel a mis une pagaille gigantesque dans ladite zone de mémoire. Une seule solution, il faut impérativement lancer le programme de configuration du Bios et ressaisir les informations qui manquent (on parle de réinstaller le setup chez les sauvages).
L'accumulateur (setup battery) qui permet de garder ces informations vitales peut être déchargé, voire défectueux (à moins que ce ne soit son câble ou le connecteur qu'il faille mettre en cause). Pour une solution immédiate et rapide, la mesure précédente est également de rigueur. Mais voyez le paragraphe Trous de mémoire (conseil n° 7 ) pour résoudre le problème de manière définitive.
Il s'agit d'un court-circuit ? Sur certaines cartes mères, l'accumulateur peut se trouver sous une carte d'extension. La pression mécanique risque parfois de produire un court-circuit. Il faut alors déplacer le périphérique interne fautif et y installer un circuit moins encombrant, voire laisser l'emplacement libre (Cf. à nouveau Trous de mémoire).
Le défaut de fonctionnement peut également provenir d'une panne survenant au niveau d'une carte d'extension. En raison de l'interaction étroite existant entre les différents éléments qui composent l'ordinateur, il suffit souvent qu'une carte rende l'âme pour semer une totale confusion. Il faut démonter chacun des éléments amovibles les uns après les autres et observer l'incidence que leur absence a sur le fonctionnement général.




2 - LE TEST DE LA MEMOIRE FAIT DES CAPRICES


Symptômes : Quelques instants après la mise sous tension, l'ordinateur se bloque. Ou encore, le test qui compte le volume de mémoire disponible s'interrompt à plusieurs reprises pour aboutir finalement à la même paralysie.

Diagnostic et remède : Errare computum est. Voilà un fonctionnement erratique qui prend des allures de catastrophe bien que l'exécution répétée du test de la mémoire permet d'affirmer que les puces qui la composent ne sont pas directement en cause. Si l'ordinateur finit par afficher un message sibyllin tel que «Bios checksum error», c'est au niveau des cartes d'extension qu'il faudra réaliser son investigation (dépose de ces dernières les unes après les autres afin de tester de façon répétitive le comportement de la machine).

Une suggestion, cherchez en premier lieu du côté de la carte d'entrées-sorties (multi-I/O) susceptible de produire ce genre de pagaille. Le test le plus problématique reste évidemment celui de la carte d'affichage, puisqu'il faudra impérativement disposer d'une carte de rechange pour suivre les événements de visu (il est parfois possible d'emprunter momentanément celle d'une seconde machine ou, à défaut, de recourir à une carte « démodée » que l'on aura pris soin de garder en réserve).





3 - L'ECRAN RESTE NOIR


Symptômes : Black is black l'écran ne veut rien savoir et vous plonge dans une profonde perplexité. Aucun message ne vous donne la moindre indication sur la nature du défaut.

Diagnostic et remède : Avant toute chose, deux vérifications élémentaires s'imposent:

Le branchement du câble d'alimentation au secteur ou au boîtier de l'ordinateur et le raccordement du câble de transmission des signaux vidéo à la carte d'affichage (assurez vous que la prise vidéo soit profondément insérée).

Bien qu'improbable, il est toujours possible que la panne ait la carte d'affichage pour origine. Ne sous-estimez pas l'incidence que peut avoir une erreur de configuration du Bios sur le fonctionnement général de l'ordinateur (Cf. Confusion totale conseil n° 1).

Si la panne vient d'une carte défectueuse, l'ordinateur devrait logiquement émettre une suite de bip sonores. Eteignez, attendez quelques secondes, puis rallumez à plusieurs reprises.

Si la situation semble toujours aussi désespérée (aucun message d'erreur à l'écran), il faut, cette fois encore, procéder au démontage des cartes d'extension les unes après les autres pour identifier la source du problème.





4 - LE PC FAIT LE MORT


Symptômes : A l'allumage, l'ordinateur ne donne aucun signe de vie (les voyants restent éteints, pas de manifestation sonore du côté de la ventilation etc.).


Diagnostic et remède : Une telle torpeur peut incriminer l'alimentation à découpage de l'ordinateur. Il est, en effet, toujours possible que cet équipement rende l'âme.

Mais en général, la cause de la panne se situe ailleurs. Il convient avant tout de vérifier que le fusible de protection n'a pas tout simplement fondu. Attention! une rupture de fusible s'explique fréquemment par un défaut dans l'une des cartes d'extension (ces dernières devront être démontées une par une comme nous l'avons déjà indiqué précédemment) !

Il est également possible qu'un court-circuit sur la carte mère ait provoqué la chute du coupe-circuit électronique de l'alimentation (dans ce cas, il suffit de débrancher cette dernière avant de rallumer afin de constater si les voyants témoignent de la reprise d'activité du bloc électrique).

Si le problème subsiste, il faut alors débrancher tous les éléments périphériques connectés à l'alimentation soit directement, soit indirectement au travers de la carte mère (disque dur, lecteur de disquettes, indicateur de fréquence de face avant, etc.). Il convient d'éviter de faire fonctionner une alimentation à découpage « à vide».






5 - FAUSSES NOTES


Symptômes : L'ordinateur ne démarre pas et, au lieu d'enchaîner les étapes, le haut parleur intégré à la machine fait entendre une suite de bip sonores.

Diagnostic et remède: Le Bios a relevé une grave erreur de la configuration ou un défaut au niveau du matériel. Essayez d'appeler le programme de configuration du Bios (Bios setup). En cas d'échec, démontez l'accumulateur comme cela est indiqué dans la section Trous de mémoire (conseil n° 7) et refaite une tentative.

Si vous réussissez à accéder au programme de configuration, comparez les options sélectionnées avec celles en vigueur lors de l'installation (il est prudent de les noter à l'avance). Rétablissez les options dans leur état initial si vous constatez des changements (choisissez le réglage par défaut si l'opération vous semble trop compliquée). Si vous ne constatez aucune différence, laissez la configuration en l'état et tentez un nouveau démarrage (certains dysfonctionnements ayant la mémoire CMOS pour origine se résolvent d'eux-mêmes).

Autre possibilité, testez les cartes d'extension résidant dans la machine en les démontant une à une comme cela est expliqué précédemment.





6 - INCIDENTS SURVENANT APRES LE DEMARRAGE
Symptômes : Le PC s'éteint aussitôt après le démarrage, avant même de commencer le test automatique de la mémoire.

Diagnostic et remède : Cette manifestation de mécontentement signale presque à coup sûr que les éléments installés au sein de l'ordinateur demandent une puissance électrique que l'alimentation de la machine n'est pas en mesure de délivrer.

Le cas le plus simple concerne un système se trouvant surchargé en cartes d'extension. La section Désordres et confusions propose quelques solutions.
*Autre possibilité, l'un des câbles d'alimentation est endommagé. Vérifiez le chemin emprunté par les câbles à l'intérieur de la machine ainsi que la bonne mise en place des connecteurs et des prises.
Lors de la mise en place d'un nouvel élément à l'intérieur de l'ordinateur (nouvelle carte d'extension, échange du microprocesseur, installation de barrettes de mémoire, etc.), l'un des circuits a été malmené et, conséquemment, n'est plus fermement enfiché sur son support. Une fois ce défaut corrigé, tout devrait rentrer dans l'ordre.
Enfin, dernière possibilité, une pièce métallique provoque un court-circuit sur la carte mère (vis baladeuse, clip de fixation nomade, etc.). Il faut, bien évidemment, la retirer et redémarrer l'ordinateur pour contrôler si cet incident n'a pas provoqué de dégâts plus importants.






7 - TROUS DE MEMOIRE
Symptômes : Vous perdez la configuration du setup à chaque démarrage.

Diagnostic et remède : Dans ce cas la batterie CMOS qui alimente la mémoire morte du PC est probablement affaiblie ou défectueuse. Cette même batterie, au lithium, dispose théoriquement d'une durée de vie moyenne de cinq ans. Avant de l'incriminer injustement, laissez une dernière chance au setup. Si cela ne change rien, il faudra vous résoudre à changer ladite batterie. Celle-ci est reliée à la carte mère par un câble et s'avère aisée à remplacer. Vérifiez tout de même que le câble ou la fiche ne sont pas endommagés. En installant la batterie neuve, faites attention à respecter le sens de la polarisation (le + et le -).





8 - PERTURBATION APRES UN DEPLACEMENT


Symptômes : Après son transport l'ordinateur ne travaille plus correctement.

Diagnostic et remède : En général, la cause est purement mécanique. Vérifiez dans l'ordre les points suivants :

Assurez-vous que les câbles sont bien branchés et les périphériques convenablement connectés. Il n'est pas rare qu'en réinstallant le PC on inverse les sorties série ou branche l'imprimante sur le port SCSI et le numériseur sur le port parallèle.
Ouvrez le PC et contrôlez que toutes les connexions sont bien en place : câbles, alimentation, fiches, nappes et lecteurs, etc. Vérifiez également que les cartes d'extension sont bien enfichées sur les connecteurs.
Enfin, prenez garde à ce qu'aucun cavalier ne se soit détaché d'une carte et se balade dans le boîtier.




9 - LE MONITEUR NE S'ALLUME PAS
EN MEME TEMPS QUE LE PC

Symptômes : L'alimentation interne du PC n'approvisionne plus l'écran.

Diagnostic et remède : Le relais électrique pourrait avoir subi des dommages durant une surcharge. Pour la même raison, le câble de liaison électrique au moniteur présente peut-être des défectuosités. Il faudra donc le tester avec un autre cordon au format triple broche (imprimante, modem ou autre écran). Si le moniteur exige plus de puissance que le PC peut lui en offrir (1 500 watts / 5 ampères), il devra bénéficier d'une alimentation autonome. Une prise multiple avec interrupteur s'impose alors pour faire démarrer la configuration complète simultanément. La prise sortant du PC vers l'écran pourra alors être utilisée pour un autre périphérique peu gourmand en consommation électrique.






10 - LE PC NE CONNAIT PLUS LES COMMANDES DU CLAVIER

Symptômes : L'ordinateur n'exécute pas le retour-chariot, confond les touches curseur, etc.

Diagnostic et remède : Il se peut que la mémoire de huit caractères soit saturée ou bloquée par un caractère de contrôle. En appuyant sur la touche <Shift>, puis <Ctrl>, l'utilisateur pourra tenter de vidanger des caractères indigestes.

Dans le cas d'un problème matériel, il faut dans un premier temps vérifier que le clavier ne soit pas hors d'usage avec un autre modèle. Si le problème persiste, le dysfonctionnement provient d'une mauvaise connexion ou d'un faux contact dans la prise clavier sur la carte mère.

Un défaut du Bios sera aisément détecté en explorant le setup de la machine. Mais cela pourrait bien provenir du processeur ou encore du bus. Certes, il sera pénible de retirer toutes les cartes, afin de localiser un éventuel conflit, mais la défaillance risque de provenir du contrôleur de clavier ou de la carte mère.





11 - NOUVELLE MEMOIRE IGNOREE


Symptômes : Une fois les barrettes RAM installées, le système ne les reconnaît pas, même durant le test de la mémoire vive.

Diagnostic et remède : Certaines cartes mères doivent changer de cavaliers pour disposer de plus de mémoire vive, bien que nombre de modèles la reconnaissent automatiquement.

Il faut toutefois placer la bonne combinaison de mémoire. Par exemple, il s'avère impossible de faire coexister des barrettes de 4 Mo avec celles de 1 Mo. Il est important d'utiliser des barrettes RAM à puces paritaires dotées de 9 éléments, contrairement aux 8 composants que l'on trouve sur les Macintosh et sur les imprimantes haut de gamme.

Chaque module de mémoire doit offrir une même capacité et se trouver de manière contiguë dans les emplacements. Sur les 386SX, chaque connecteur mémoire se compose de deux barrettes Simm, alors que ceux des 386DX en contiennent quatre.

Par ailleurs, la vitesse de la mémoire, mesurée en nanosecondes, peut varier d'un type de mémoire à l'autre et causer des erreurs difficiles à diagnostiquer.

Il faudra, bien sûr, vérifier que les barrettes ne sont pas inversées ou mal insérées dans les connecteurs.










12 - MIDI A QUATORZE HEURE
Symptômes : L'horloge avance ou retarde constamment d'une heure ou se dérègle en permanence.

Diagnostic et remède : Les «horloges de précision» des PC ne sont pas des chefs-d'oeuvre de l'horlogerie suisse. Bien des pendules à coucou s'avèrent plus ponctuelles. Qui aime la précision avant tout doit acquérir une horloge télécommandée sur une carte.

Vous travaillez en réseau ? Au moment de s'y connecter, votre système se synchronise avec l'horloge du serveur. Vous pouvez corriger l'heure tant que vous voudrez. Mais lors de la prochaine connexion, elle s'alignera de nouveau sur celle du serveur. Le remède consiste à harceler le superviseur jusqu'à ce qu'il prenne votre heure à son compte.

Par ailleurs, regardez le paramétrage de la rubrique «Daylight Saving» dans le setup. Peut-être avez-vous pensé pouvoir y programmer le passage automatique entre l'heure d'hiver et l'heure d'été. En tout état de cause, ce paramétrage est assez incertain en France. Il vaut donc mieux éteindre l'«économie de lumière du jour» et reprogrammer vous-même le changement d'heure lorsque celui-ci survient (deux fois par an).

Enfin, si l'ordinateur cherche décidément midi à quatorze heures et affiche des dates et des heures fantaisistes, c'est que la batterie tampon pour la mémoire de configuration de votre PC est en train de rendre l'âme. Remplacez-la rapidement avant que des informations plus importantes du système ne se perdent définitivement!





13 - DEFINITIVEMENT PLUS DE JUS


Symptômes : Vous allumez l'ordinateur et rien ne se passe. Vous avez fait le tour de toutes les sources de défaut possibles, en vain : l'alimentation interne doit être défectueuse.

Diagnostic et remède : En suivant la méthode décrite dans le paragraphe Le PC fait le mort (conseil n°4), vous avez constaté que votre alimentation interne est effectivement endommagée. Dans ce cas, vous n'êtes pas obligé de courir chez votre revendeur pour un échange standard (à condition toutefois que vous soyez vraiment un spécialiste, sinon votre PC risque le pire).

Avant d'acquérir et de monter une nouvelle alimentation, vérifiez le fusible de l'ancienne. Il est rarement accessible de l'extérieur et nécessite généralement d'ouvrir l'alimentation. Ledit fusible peut grillé lors d'un court-circuit dans l'ordinateur. Si tel était le cas, remplacez-le et cherchez la cause de cet incident.

Des courts-circuits sur la carte mère ou sur des cartes d'extension se produisent rarement. Ils peuvent être provoqués par des pièces métalliques ayant glissé à l'intérieur du boîtier (notamment des vis nomades).

Des défauts de câbles d'alimentation du disque dur sont également fréquents. Ces câbles peuvent glisser des terminaisons en plastique qui les protègent.

Par ailleurs se produisent parfois des étincelles parce que des alimentations dans l'ordinateur, inemployées et non fixées, entrent en contact avec des pièces métalliques proéminentes. Si elles s'approchent trop près d'une broche de connexion ou d'un cavalier sur la carte mère, l'électronique centrale peut, dans le pire des cas être définitivement endommagée.

Vérifiez donc en premier lieu que des câbles ne traînent pas partout dans votre nouvel ordinateur !

Si c'est réellement l'alimentation qui a flanché, faites preuve d'une grande attention lors de son changement. Débranchez en tout cas l'alimentation externe et attendez pendant quelques minutes (les alimentations de commutation des ordinateurs travaillant sous haute tension, celle-ci ne disparaît pas tout de suite).

Encore une fois, si vous n'êtes pas très sûr de vous, mieux vaut confier ce travail à un spécialiste.





14 - INTERRUPTEUR MARCHE-ARRET EN PANNE


Symptômes : Le PC ne réagit plus à l'allumage ni à l'extinction.

Diagnostic et remède : Cela arrive parfois chez les ordinateurs dotés d'un bouton de mise sous tension sur la partie frontale car le commutateur peut s'user.

Les classiques interrupteurs rouges situés près de l'alimentation du boîtier ne génèrent pas de tels problèmes. Avant d'acquérir un nouveau commutateur et de démonter l'ordinateur pour l'installer, réfléchissez à une solution externe. Un câble à interrupteur intégré peut aussi bien faire l'affaire dans la mesure où ledit commutateur tolère les courants initiaux de l'alimentation interne du PC (au moins 2 ampères).

Plus élégante est une multiprise à interrupteur, sur laquelle vous pouvez également brancher le moniteur, l'imprimante et d'autres périphériques.





15 - L'ORDINATEUR NE DEMARRE PLUS
DEPUIS LE DISQUE

Symptômes : Apparition de messages comme «Non-system disk or disk error» (système d'exploitation manquant).

Diagnostic et remède : Ce message correspond rarement à un défaut matériel. De tels signaux apparaissent parfois même quand un disque IDE a été correctement monté et doté d'un système d'exploitation.

Pour un disque qui vient d'être installé, il se peut qu'une configuration master slave erronée provoque un tel message.

Le problème peut également venir de défauts dans l'un des premiers secteurs du disque qui nécessitent alors un reformatage. Généralement, une action de logiciel a endommagé le système d'exploitation. Testez le disque avec les Norton (NDD) ou Diskfix, par exemple.

Si cela se révèle sans succès, restaurez les secteurs de démarrage à l'aide de la commande DOS : SYS.









16 - MESSAGES <<PAS DE SYSTEME>> OU L'UN DES MESSAGES DU DISQUE
Symptôme : Le disque dur tourne, vous l'entendez mais il se refuse à tout accès. L'écran affiche «Disque non système» ou «Disque erreur».

Diagnostic et remède : Tapez la commande SYS à partir d'une disquette sur laquelle vous êtes sûr que se trouve une copie correcte du système d'exploitation.

Si cela ne change rien à la situation, le défaut peut se trouver dans la table des partitions Lancez FDISK et vérifiez qu'une partition MS-DOS existe et qu'elle est active. Si cette même partition a disparu, vous ne pouvez plus récupérer vos données. Il faut donc la recréer et lancer la commande FORMAT/S après redémarrage du système.

Au cas où le disque dur refuserait toujours de fonctionner, la défaillance a peut-être pour origine une erreur dans la table des partitions produite par FDISK lui même ! Cela peut arriver quand le disque a été utilisé avec un autre système d'exploitation comme Macintosh ou Novell. Dans cette hypothèse, il faut procéder à un formatage physique (se référer pour cela à Formatage physique n°18). Seul le début de ce formatage est ici nécessaire. Vous pouvez l'interrompre après quelques secondes en utilisant le bouton de réinitialisation (ou Reset). Puis, lancez FDISK et installez de nouveau la table des partitions.





17 - TROP EN METTRE


Symptômes : Lors de la lecture et de l'écriture de différentes données ou de divers programmes, les messages d'erreur de type «Secteur in trouvable» ou «Erreur d'écriture» se multiplient.

Diagnostic et remède : Il est essentiel de procéder immédiatement à une copie de sauvegarde complète. Des messages répétés de ce genre indiquent des défauts graves de format, transformant bien des utilitaires disque en charlatans qui endommagent définitivement les données. Vous serez sans doute obligé d'entamer un reformatage complet.

Sur des micro-ordinateurs plus anciens, le problème provient parfois de 1'«avarice» du constructeur. Celui-ci, dans le but de faire des économies à tout prix, peut en effet avoir connecté un disque dur de type MFM sur un contrôleur RLL qui écrit les données suivant un mode plus compact, gagnant jusqu'à 50 % de capacité en plus. Mais ce gain est de courte durée car au bout d'un moment, la plupart des disques MFM montrent de véritables défaillances.

Le seul remède dans ce cas consiste en une réinstallation du disque dur avec un contrôleur MFM. Le disque dur y perdra un tiers de sa capacité. Il est sans doute plus raisonnable de choisir tout de suite un disque dur IDE ayant un temps moyen d'accès inférieur mais posant moins de problèmes.

On trouve maintenant des disques durs de 80 ou 170 Mo à des prix très attractifs. L'ambiguïté sur les capacités avec de faux disques RLL a d'ailleurs disparu avec les disques IDE. Ici, le contrôleur du disque dur définit lui même la densité d'écriture.










18 - FORMATAGE PHYSIQUE


Symptômes : Le disque dur ne se laisse pas installer orrectement ou une série de secteurs défectueux s'y déclarent.

Diagnostic et remède : Le formatage physique est un remède de cheval auquel vous ne devriez recourir que si le disque dur connaît de graves perturbations. Ne formatez physiquement en aucun cas des disques durs de type IDE ou SCSI sans les utilitaires spécifiques au fabricant du disque. En effet, cela provoquerait d'importants dégâts.

Il y a plusieurs manières de procéder à un formatage physique (encore appelé «de bas niveau»). Sur certains micro-ordinateurs, le Bios propose un utilitaire de disque dur dans le setup. C'est, par exemple, le cas de «Hardi disk format» dans le Bios AMI. Vous devez lui préciser le type de disque dur, le facteur d'entrelacement et l'emplacement des secteurs défectueux. Choisissez cette dernière option seulement si vous souhaitez formater le disque entièrement.

Réservez plutôt l'utilitaire du setup au formatage de disques durs plus anciens. Utilisez de préférence un logiciel spécialisé comme DiskManager d'Ontrack ou un utilitaire correspondant conseillé par le fabricant du disque dur. Pour les disques SCSI, employez un utilitaire comme Speedstore ou Corel SCSI. La méthode classique de formatage qui fait directement appel au Bios du contrôleur est irréprochable. Vous lancez le programme MS-DOS DEBUG et tapez la ligne « g=C800:5 ». A la place de C800, inscrivez l'adresse de base de votre contrôleur si celle-ci a été changée. Sur les contrôleurs de disques dotés d'un Bios (ce qui n'est pas le cas des IDE), cette manipulation lance une routine intégrée de formatage ou affiche un petit menu à l'écran.





19 - DISQUE DUR NON RECONNU


Symptômes : Le micro-ordinateur cherche en vain le disque dur. Il signale ses échecs par des messages comme «Hard disk not found» ou «Drive not present».

Diagnostic et remède : La cause de ce problème réside dans une déclaration erronée ou inexistante des paramètres concernant le disque dur dans le fichier setup. Ce dernier a peut-être simplement perdu les paramètres d'origine. Il suffit de les ressaisir. D'où l'importance de noter et de conserver en lieu sûr ces mêmes paramètres lors de l'acquisition d'un micro-ordinateur ou au moment d'un changement de disque dur.













20 - DES TOUCHES BLOQUENT


Symptômes : Certaines touches coincent, envoient plusieurs signes répétés à l'écran ou ne réagissent pas à la première pression.

Diagnostic et remède : Procédez d'abord aux gestes de première urgence :

Retournez le clavier, secouez-le et utilisez ensuite une bombe à air comprimé pour nettoyer les espaces entre les touches.

Si le clavier a été mouillé et ne fonctionne plus, mettez-le pendant quelques jours dans un endroit chaud et sec (mais pas directement sur une source de chaleur du type convecteur).

En cas d'échec de ces premières interventions, démontez soigneusement le clavier et examinez chaque touche à l'aide d'un outil non tranchant. En général, il suffit de dépoussiérer le clavier et d'enlever toutes les matières diverses qui s'y sont déposées (brins de tabac, par exemple).

Si seule une touche ne réagit pas, démontez-la soigneusement et passez la bombe à air.






21 - LE CLAVIER NE REAGIT PAS


Symptômes : L'ordinateur (avant de lancer un logiciel) ne réagit pas à la frappe sous DOS.

Diagnostic et remède : Si dans la phase de test du matériel, le PC émet un message du type «Keyboard error» et demande la frappe de la touche <F1 > (alors que, paradoxalement, le clavier ne fonctionne pas), il s'agit encore une fois d'un défaut du câble d'entrée ou d'un mauvais contact.

Mais une autre source d'erreur peut provenir d'un commutateur sous le davier, spécialement sur certains modèles anciens où l'on passait alors de XT en AT.






22- MORT AUX SOURIS, CACHE-CACHE SOUS DOS


Symptômes : La souris reste inaccessible dans l'environnement DOS, bien que le pilote ait été chargé et que l'interface fonctionne.

Diagnostic et remède : Si le problème n'apparaît qu'avec certains programmes ou environnements, cherchez la solution du problème du côté logiciel en priorité. Quelques applications exigent, en effet, des pilotes souris spéciaux. Si la souris reste définitivement absente, vérifiez les hypothèses suivantes :

Au moment de l'installation d'une nouvelle version de DOS, la souris n'était pas connectée ou non reconnaissable à cause d'un conflit matériel. Le pilote souris ne s'est donc pas chargé. Vous aurez donc peut être à effectuer cette opération dans l'AUTOEXEC.BAT ou le CONFIG.SYS. Essayez également de lancer MOUSE.COM sans ajouter «loadhigh». Si cela fonctionne, c'est qu'il y a un problème mémoire au-delà des 640 Ko.
Si, au lancement, l'ordinateur signale qu'il n'a pas trouvé de souris, il s'agit probablement d'un conflit d'interruption. La souris, généralement connectée au port série 2, utilise l'interruption (IRQ) numéro 3, alors que cette dernière est en réalité déjà occupée (par exemple, par une carte réseau). Plus rarement, c'est le port C0M2 (adresse 3F8) qui se trouve déjà pris (par une carte audio, une carte réseau ou un contrôleur spécifique). Il faut alors rediriger la souris vers un port disponible (C0M1 dans notre exemple). En cas d'échec, vérifiez la carte d'entrées-sorties, fréquemment sujette aux dysfonctionnements.





23 - MORT AUX SOURIS 2, CACHE-CACHE SOUS WINDOWS


Symptômes : Après avoir lancé Windows, la flèche du curseur apparaît mais demeure immobile. De même, tout clic reste inopérant.

Diagnostic et remède : Le pilote souris de Windows prévoit la connexion sur l'interruption IRQ4 (port série 1) ou IRQ3 (port série 2). Le port C0M2 doit avoir l'adresse 3F8 et le port C0M1 l'adresse 2F8. Les souris Microsoft ne veulent pas entendre parler des ports C0M3 et C0M4. Eventuellement, il vous faudra reconfigurer la carte d'entrées sorties.

Des problèmes sont également envisageables avec la carte réseau. Le réglage habituel utilise généralement les interruptions 3 ou 4. Pour les cartes NE2000, l'interruption est IRQ3. C'est le hasard qui désigne qui de la carte réseau ou du port C0M2 l'emportera. Il vaut mieux alors reconfigurer ladite carte en évitant les adresses de port au-delà de 340.

Si tout cela ne marche pas, c'est probablement qu'un autre périphérique se comporte comme une souris. Windows recherche les souris dans l'ordre suivant :

Souris bus, souris PS/2, C0M2 et C0M1. Si votre souris n'est pas 100 % compatible Microsot, employez un pilote du type Mouse System.






24 - LE LECTEUR DE DISQUETTE
NE LIT OU N'ECRIT PAS CORRECTEMENT

Symptômes : Les tentatives de lire une disquette se terminent par le message d'erreur «Fichier

introuvable» ou par l'affichage d'une liste de fichiers et de répertoires erronée.

Diagnostic et remède : Pour être sûr que le problème ne provient pas de la disquette en question, essayez d'en lire d'autres.

En dessous d'une certaine température (5 degrés Celsius), la fiabilité d'une disquette ne peut être garantie.

Plus probablement, votre lecteur de disquettes se comporte de façon erratique par suite d'une faute logicielle. La copie de la FAT (ou celle des données elles-mêmes) conservée en mémoire vive peut ne pas être à jour. Ou bien un programme déterminé court-circuite peut-être le Bios et s'adresse directement au contrôleur dudit lecteur de disquettes en le «plantant».

Eteignez l'ordinateur et rallumez le après une courte pause pour que tout rentre dans l'ordre.




25 - DISQUETTE ILLISIBLE
Symptôme : DOS signale des erreurs d'accès pendant la lecture ou l'écriture d'une disquette particulière, le lecteur en acceptant d'autres néanmoins.

Diagnostic et remède : Avant de jeter la disquette problématique à la poubelle ou de tenter de la reformater, essayez les quelques astuces suivantes :

Si vous venez juste de la sortir de votre voiture, qui a passé la nuit dans une tempête de neige, laissez-la s'acclimater à la nouvelle température ambiante. Des disquettes gelées ne fonctionnent pas.
Tapez légèrement la disquette, en la maintenant à la verticale, contre une surface dure. Le problème vient souvent de l'incapacité du moteur à la faire tourner.
Essayez d'enregistrer des fichiers sur la disquette et de la lire immédiatement après.
Enfin, si votre lecteur n'arrive pas à lire cette disquette, cela ne signifie pas qu'aucun autre ne puisse y parvenir.




26 - PROBLEME DE MODEM


Symptômes : Le modem ne fonctionne pas et cela quelque soit le port série (COM1, 2, 3 ou 4) auquel il se trouve connecté et le logiciel de communication utilisé.

Diagnostic et remède : Le problème ne vient sans doute pas du modem, pas plus que du port de communication série.

C'est du côté de la connexion au réseau téléphonique qu'il faut chercher l'origine de l'incident. En effet, il arrive fréquemment qu'un modem n'arrive pas à reconnaître la tonalité de numérotation, a fortiori venant d'un standard privé. Une fréquence de tonalité différente de celle du réseau public conduit souvent le modem à émettre un message de détresse («No carrier»).

Envoyez la séquence de commandes Hayes ATX1 au modem. Elle efface la séquence ATX4 qui, entre autres, impose la reconnaissance automatique de la tonalité de numérotation.

Pour éviter que le modem pose encore ce genre de problème à l'avenir, lancez la commande AT&F qui enregistre les paramètres présents en mémoire en tant que configuration par défaut.













27- FAIBLE INTENSITE D'IMAGE


Symptômes : L'image sur l'écran semble flotter ou «fait des vagues»

Diagnostic et remède : Sauf dans le cas d'un écran de très mauvaise qualité ou usé, la cause de ce type de dysfonctionnement n'est autre que le champ magnétique généré par un transformateur placé à proximité.

Ainsi, le transformateur d'une lampe halogène, d'un modem, voire d'un baladeur peut provoquer de telles perturbations pour peu que la distance qui le sépare de l'écran soit suffisamment faible. L'unique remède consiste à éloigner le fauteur de troubles ou même lui interdire l'accès à la salle de travail.





28 - LES CHOSES A MOITIE


Symptômes : La moitié inférieure de l'image n'est pas affichée et la partie supérieure de l'écran reste noire.

Diagnostic et remède : Cela peut provenir d'un défaut dans la mémoire vidéo. Avant de songer à la remplacer, vérifiez que les barrettes mémoire sont bien fixées sur la carte graphique.

Si ce problème persiste avec les applications graphiques, cela peut signifier que vous utilisez une ancienne carte graphique (640 x 400), alors que parallèlement vous lui demandez de travailler au standard VGA (640 x 480).



29- L'IMAGE EST PERTURBEE
Symptômes : L'image affichée montre soudain des altérations de couleur, vacille ou s'effondre littéralement.

Diagnostic et remèdes : L'origine de ce genre d'incident est moins à mettre sur le compte de l'électronique de l'écran que sur celui de la liaison entre le moniteur et l'unité centrale.

Le plus souvent, il s'agit du câble qui n'est pas complètement vissé sur le connecteur.

Il se peut également que les contacts soient quelque peu corrodés, altérant la transmission des données en haute fréquence. Si vous choisissez de nettoyer la fiche avec un produit contre la corrosion des éléments électroniques (renseignez-vous dans un magasin spécialisé), évitez le connecteur du côté de la carte graphique et soyez de toute façon parcimonieux. Utilisez de préférence un chiffon, et non pas directement un coup de bombe.











30 - PAS DE HAUTE RESOLUTION


Symptômes : La carte graphique refuse d'afficher les hautes résolutions alors qu'elle en a les possibilités.

Diagnostic et remède : Il est tout d'abord indispensable de disposer du gestionnaire assurant l'interface de la carte avec le logiciel que vous souhaitez utiliser.

En cas d'indisponibilité de ce même gestionnaire, il ne vous sera possible d'exploiter votre application avec votre carte graphique qu'en mode VGA standard (640 x 480 en 16 couleurs). Pour les cartes de grande marque, vous pouvez dans bien des cas résoudre le problème en acquérant une mise à jour du gestionnaire en question auprès du distributeur ou d'un service de téléchargement par modem (BBS, serveur, Compuserve...).

Si votre carte est une sous-marque ou n'en présente aucune, il faudra vous passer de l'aide du fabricant (qui n'existe peut-être déjà plus).

Il s'agit de trouver la carte de marque répandue qui serait compatible avec la vôtre et permettrait de mettre la main sur des gestionnaires adaptés.

Pour cela, regardez votre carte vidéo et essayez d'identifier le processeur graphique. Il s'agit généralement de l'un des plus gros circuits (pavés noirs) présents sur la carte. Il porte le nom du fabricant (Tseng, S3, 0ak, Westem) et une série de chiffres définissant exactement le circuit dans la gamme de ce même constructeur (ET 4000 ou 90C11 ). La recherche du pilote peut alors commencer. Demandez à vos amis, cherchez sur les BBS, chez les vendeurs ou dans les clubs d'informatique quels gestionnaires de carte possèdent le même processeur graphique, la même capacité mémoire et les mêmes résolutions. Vous n'avez pas besoin de chance car on trouve en général rapidement.

_________________
qui cherche trouve


Publicité





MessagePosté le: Dim 28 Sep - 22:33 (2008)

PublicitéSupprimer les publicités ?
Montrer les messages depuis:   
  Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet medmatiq Index du Forum » Informatique » Astuces et Tutoriels     

    

  
 

Portail | Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation



Medmatiq © 2007
Forums amis : MedMar- carrefour-dentaire
skin developed by: John Olson
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com