Bienvenue cher visiteur
Veuillez vous inscrire ou vous connecter

  Nom d’utilisateur:   Mot de passe:   
Index  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  Profil  S’enregistrer
 Se connecter pour vérifier ses messages privés
  Identification d'un mécanisme clé en réponse à des lésions ADN
Sauter vers:    
  Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet medmatiq Index du Forum » Clubs medmatiq » Sciences et technologies     
Auteur Message
Black-killer
Fidèle
Fidèle

Hors ligne

Inscrit le: 30 Nov 2007
Messages: 4 543
Point(s): 992
Moyenne de points: 0,22
MessagePosté le: Dim 28 Sep - 14:15 (2008) Répondre en citant

Des chercheurs du Centre de recherche en génomique de l'Academia Sinica associés à des scientifiques australiens et américains ont identifié un nouveau mécanisme du système immunitaire en réponse à des lésions de l'ADN qui pourrait aider à cerner les causes de certains cancers.



Les mutations génétiques contribuent à la formation de tumeurs cancéreuses. Ces mutations sont des phénomènes spontanés, dues à des erreurs dans le processus de réplication de l'ADN et elles peuvent être considérablement augmentées par des agents mutagènes tels que l'exposition à des rayons ultraviolets ou à des toxines. Une très grande partie des erreurs commises au cours de la réplication du génome sont corrigées immédiatement par des mécanismes complexes et efficaces de réparation de l'ADN et seule une faible part de ces erreurs devient des mutations qui peuvent conduire à la naissance d'une tumeur.

L'équipe du Dr. TSAI Ming-Daw du Centre de recherche en génomique a étudié les mécanismes impliqués dans le contrôle du cycle cellulaire. Lors de ce cycle, il existe des "points de contrôle" qui permettent à la cellule de vérifier qu'aucune modification au niveau génétique et structurale n'a été commise. Ces points de contrôle ont été identifiés dans la levure saccharomyces cerevisiae et existent également dans toutes les cellules eucaryotes, y compris les cellules humaines. Les chercheurs ont trouvé dans ces levures un mécanisme de phosphorylation réalisé par le kinase Rad53, un régulateur clé dans les mécanismes de réparation de l'ADN.

Lorsqu'un groupe phosphate est greffé à ce kinase (monophosphorylation), le processus de réparation de l'ADN n'est pas activé. En revanche, lorsque ce sont deux groupes phosphates qui sont greffés au Rad53, le processus de réparation va être activé. Ces travaux ont été publiés dans la revue en ligne " Molecular Cell " datée du 20 juin 2008.

_________________


Publicité





MessagePosté le: Dim 28 Sep - 14:15 (2008)

PublicitéSupprimer les publicités ?
Montrer les messages depuis:   
  Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet medmatiq Index du Forum » Clubs medmatiq » Sciences et technologies     

    

  
 

Portail | Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation



Medmatiq © 2007
Forums amis : MedMar- carrefour-dentaire
skin developed by: John Olson
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com