Bienvenue cher visiteur
Veuillez vous inscrire ou vous connecter

  Nom d’utilisateur:   Mot de passe:   
Index  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  Profil  S’enregistrer
 Se connecter pour vérifier ses messages privés
  Dépression
Sauter vers:    
  Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet medmatiq Index du Forum » Médecine » Médecine vulgarisée     
Auteur Message
Black-killer
Fidèle
Fidèle

Hors ligne

Inscrit le: 30 Nov 2007
Messages: 4 543
Point(s): 992
Moyenne de points: 0,22
MessagePosté le: Jeu 31 Juil - 18:30 (2008) Répondre en citant

Description

La dépression est une affection caractérisée par de longues périodes de grande tristesse et de désespoir qui s'accompagnent d'autres troubles mentaux et physiques. Cette affection a souvent des effets négatifs sur la vie personnelle, sociale ou professionnelle de la personne. Environ une femme sur cinq et un homme sur dix souffriront de dépression à un moment ou un autre de leur vie. La dépression est moins courante chez les enfants et les adolescents que chez les adultes. Presque 1,5 millions de Canadiens souffrent de dépression grave à un moment donné, mais moins d'un tiers d'entre eux font appel à un médecin.

Les types de dépression

Il existe différents types de dépression, dont on établit le diagnostic majoritairement en fonction de la nature et de l'intensité des symptômes mentaux et physiques, de leur durée et de leurs causes spécifiques, lorsqu'on les connaît.

La dépression clinique ou trouble dépressif majeur (TDM) est la dépression la plus grave en matière de quantité et de sévérité des symptômes, mais il existe des différences significatives, parmi les symptômes et leur gravité, selon les individus. Au moins cinq de neuf symptômes possibles doivent être présents pour une durée d'au moins deux semaines avant de poser un diagnostic de dépression. Les personnes qui souffrent de dépression majeure peuvent ne pas avoir de tendances suicidaires et peuvent ne jamais avoir suivi de traitement médical. Des changements surviennent généralement dans l'intérêt et le plaisir que la personne porte à de nombreuses activités, dans les niveaux d'intensité de son énergie, dans ses habitudes alimentaires et dans son rythme de sommeil.

La dysthymie (ou dépression mineure) s'applique à un niveau de dépression faible à modéré qui persiste pendant deux années au moins et souvent plus. Bien que l'apparition des symptômes ne soit pas aussi fréquente que dans le cas de la dépression majeure, la dysthymie peut être aussi invalidante que la dépression majeure. Souvent, on n'admet pas que la dysthymie est une affection pour laquelle les traitements utilisés contre la dépression majeure fonctionnent aussi bien. Certaines personnes atteintes de dysthymie développent une dépression majeure à un moment ou un autre au cours de leur dépression.

La dépression bipolaire (ou psychose maniaco-dépressive) comprend à la fois les hauts et les bas des sautes d'humeur, ainsi qu'une variété d'autres symptômes significatifs qui n'apparaissent pas dans le cas d'autres dépressions.

Les autres types de dépression comprennent les troubles affectifs saisonniers (TAS) et la dépression post-partum . Les TAS forment une sous-catégorie de la dépression et surviennent régulièrement à la même époque chaque année (le plus souvent pendant les mois d'automne et d'hiver en Amérique du Nord). La dépression post-partum débute quelques semaines après avoir donné naissance et est un sous-type de dépression. Elle diffère de l'état passager connu sous le nom de « baby blues » (syndrome du troisième jour) qui survient généralement 24 à 72 heures après l'accouchement. Cet état passager est provoqué par les changements hormonaux qui surviennent pendant la grossesse et après l'accouchement, et il se dissipe en règle générale en moins d'une semaine.

Dans certains cas, la dépression est associée à d'autres maladies chroniques qui ont des effets négatifs sur la qualité de vie et le bien-être de la personne.

Causes

La dépression est provoquée par des déséquilibres au niveau des substances chimiques qui participent à l'envoi de messages dans le cerveau. Ces substances chimiques du cerveau contribuent aussi à réguler nos émotions, notre comportement et nos pensées. La dépression ne provient pas d'une faiblesse personnelle ou d'une inaptitude à s'en sortir. La dépression a une forte composante génétique (antécédents familiaux). Bien que l'on hérite génétiquement d'une tendance à la dépression, il existe de nombreux facteurs de déclenchement de cette affection.


Les facteurs déclencheurs de la dépression

Les facteurs déclencheurs de la dépression comprennent la liste suivante :
*changements difficiles ou traumatisants dans la vie de la personne (tels que la perte d'un être cher)
*maladies telles que la maladie de Parkinson, l'hypothyroïdisme, une accident cérébro-vasculaire, des douleurs chroniques et certains types de cancer
*utilisation de certains médicaments parmi lesquels les corticostéroïdes, les stéroïdes anabolisants, les narcotiques, les benzodiazépines et les drogues illicites telles que les amphétamines
*progestérone (présente dans certaines pilules hormonales prescrites aux femmes)
*alcool, dont les effets dépressifs sont de court terme et peut-être aussi de long terme

Symptômes et Complications

Bien qu'il arrive à tout le monde de se sentir parfois triste, on diagnostique une dépression clinique (majeure) lorsqu'une personne éprouve une humeur dépressive (tristesse) et/ou une perte d'intérêt ou de plaisir pour ses activités quotidiennes, et si elle ressent également cinq des symptômes suivants pendant au moins deux semaines :


*changements perceptibles du niveau d'activité (agitation ou ralentissement)
*difficultés à se concentrer ou à prendre des décisions
*idées de mort ou de suicide récurrentes
*insomnie (troubles du sommeil) ou sommeil excessif chronique
*manque de motivation ou d'énergie
*ralentissement des réactions
*sentiment d'inutilité ou de culpabilité
*troubles de l'appétit ou variations de poids

La dépression clinique peut être plus ou moins sévère. Ces formes extrêmes (idées de suicide) peuvent mettre en danger la vie de la personne. Une surveillance médicale immédiate peut donc s'avérer nécessaire.

Les symptômes des autres formes de dépression, bien qu'ils soient généralement moins sévère, peuvent tout de même avoir des effets négatifs sur les activités quotidiennes de la personne et sur sa qualité de vie.

Diagnostic

Si vous remplissez les critères de la partie « Symptômes et Complications », vous souffrez peut-être d'une dépression.
Confiez-vous à votre famille, à vos amis et à votre médecin. Les médecins sont formés pour vous aider et pour attacher à la dépression et à son traitement l'importance nécessaire. Avec votre médecin, vous pourrez commencer à identifier et à gérer la nature du problème, avant de mettre en place un plan de traitement. Ce dernier peut impliquer des consultations chez un psychiatre ou un psychothérapeute.


_________________


Publicité





MessagePosté le: Jeu 31 Juil - 18:30 (2008)

PublicitéSupprimer les publicités ?
Black-killer
Fidèle
Fidèle

Hors ligne

Inscrit le: 30 Nov 2007
Messages: 4 543
Point(s): 992
Moyenne de points: 0,22
MessagePosté le: Jeu 31 Juil - 18:31 (2008) Répondre en citant

Traitement et Prévention

La plupart des types de dépression réagissent à un traitement, que ce soit à base d'antidépresseurs et/ou au moyen d'une psychothérapie. Parfois, les personnes qui souffrent de dépression ne sont pas conscientes du fait que les médicaments peuvent les aider ou elles hésitent au début à prendre des antidépresseurs pour traiter leur affection. Toutefois, aujourd'hui, il existe une grande variété de médicaments disponibles pour le traitement de la dépression. Vous et votre médecin pouvez étudier ensemble quel médicament vous conviendrait le mieux.

Les médicaments utilisés dans le traitement de la dépression commencent à agir après deux à quatre semaines de traitement, même si des améliorations peuvent se manifester dès les premières semaines pour certains symptômes. Dans certains cas, il faudra essayer plus d'un médicament jusqu'à ce qu'on trouve le plus adapté à la personne. Tous les médicaments, y compris les antidépresseurs, peuvent avoir des effets secondaires. Votre médecin et votre pharmacien devraient vous expliquer les effets secondaires courants ainsi que vous aider à les gérer s'ils survenaient.

Phytothérapie : Des études ont montré que l'herbe Saint-Jean (millepertuis commun) ne fonctionne pas chez les personnes atteintes de la dépression clinique (majeure). Bien que les personnes dont les symptômes sont d'intensité légère puissent en retirer quelques bienfaits, il est conseillé de parler à votre médecin et à votre pharmacien avant de prendre des remèdes à base de plantes ou des médicaments vendus sans ordonnance. Gardez à l'esprit que certains médicaments à base de plantes peuvent interagir avec des médicaments vendus avec ou sans ordonnance.

La psychothérapie peut représenter une importante partie du traitement de la dépression. Beaucoup de personnes atteintes trouvent que la dépression peut être traitée efficacement par une intervention psychothérapique ainsi que des médicaments. Les psychiatres, les psychologues et certains médecins de famille sont formés pour aider les patients à reconnaître et à surmonter le genre de pensées qui alimentent la dépression. Des groupes de soutien, vos amis et votre famille peuvent aussi vous aider.

Autres traitements : Dans des cas plus graves, on a recours à une électroconvulsivothérapie (ECT) mais on la réserve généralement aux patients qui ne répondent pas aux antidé presseurs. La luminothérapie (ou photothérapie, qui implique l'exposition sous contrôle à la lumière artificielle du soleil) peut aider certaines personnes à surmonter leurs symptômes lorsqu'ils sont associés à des troubles affectifs saisonniers.

La psychothérapie peut représenter une importante partie du traitement de la dépression. Beaucoup de personnes atteintes trouvent que la dépression peut être traitée efficacement par une intervention psychothérapique ainsi que des médicaments. Les psychiatres, les psychologues et certains médecins de famille sont formés pour aider les patients à reconnaître et à surmonter le genre de pensées qui alimentent la dépression. Des groupes de soutien, vos amis et votre famille peuvent aussi vous aider.

Autres traitements : Dans des cas plus graves, on a recours à une électroconvulsivothérapie (ECT) mais on la réserve généralement aux patients qui ne répondent pas aux antidépresseurs. La luminothérapie (ou photothérapie, qui implique l'exposition sous contrôle à la lumière artificielle du soleil) peut aider certaines personnes à surmonter leurs symptômes lorsqu'ils sont associés à des troubles affectifs saisonniers. L' activité physique et les sports peuvent améliorer l'état de la personne dépressive en soulageant son anxiété, en augmentant son appétit, en favorisant son sommeil et en améliorant son humeur et son estime de soi. L'exercice physique augmente également la production par l'organisme des endorphines, hormones qui élèvent naturellement le niveau l'humeur. Un mode de vie actif, des rapports de soutien avec la famille et les amis, ainsi qu'une perspective d'avenir positive peut considérablement contribuer à sortir de la dépression.

_________________


Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: Aujourd’hui à 17:59 (2016)

Montrer les messages depuis:   
  Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet medmatiq Index du Forum » Médecine » Médecine vulgarisée     

    

  
 

Portail | Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation



Medmatiq © 2007
Forums amis : MedMar- carrefour-dentaire
skin developed by: John Olson
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com