Bienvenue cher visiteur
Veuillez vous inscrire ou vous connecter

  Nom d’utilisateur:   Mot de passe:   
Index  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  Profil  S’enregistrer
 Se connecter pour vérifier ses messages privés
  Les gènes de la résistance au SIDA
Sauter vers:    
  Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet medmatiq Index du Forum » Médecine » Médecine vulgarisée     
Auteur Message
Black-killer
Fidèle
Fidèle

Hors ligne

Inscrit le: 30 Nov 2007
Messages: 4 543
Point(s): 992
Moyenne de points: 0,22
MessagePosté le: Ven 18 Juil - 10:45 (2008) Répondre en citant

Certaines personnes ont une résistance innée au virus du VIH et ne développent jamais le SIDA. Des chercheurs québécois viennent de découvrir pourquoi: deux gènes sont impliqués dans la résistance à l’infection. Leur découverte a été publiée hier dans le journal AIDS.

L'expression simultanée de certaines versions de deux gènes spécifiques serait à l'origine de cette résistance innée. Selon les versions du gène d’une personne, cette dernière pourrait être résistante ou développer la maladie plus lentement.

Nouvelles solutions

Cette découverte ouvre la voie à une nouvelle conception de la lutte contre l'infection du VIH. «Dans le futur, ces résultats pourraient être utilisés pour doper le système immunitaire inné et ainsi combattre le virus dès son entrée», explique le Dr Nicole Bernard, de l'Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill.

Aucune étude n'a encore clairement décrit le mécanisme à l'origine de cette protection. L'hypothèse la plus probable postule qu’un gène déclenche des cellules du système immunitaire. Ainsi, ces cellules détruiraient les cellules infectées par le virus. Ce mécanisme se met en place très tôt après l'entrée du virus dans les cellules du corps.

En conséquence, les personnes porteuses de ces versions des deux gènes «de l’immunité» seraient capables de détruire plus efficacement les cellules infectées juste après l'exposition au VIH, diminuant ainsi leurs chances de développer le SIDA.

Ces résultats ont été obtenus en comparant les profils génétiques de patients VIH primo-infectieux (c'est-à-dire dans leur première année après infection) et de patients exposés de façon répétée au virus, mais non infectés. Ces gènes de l’immunité ont été retrouvés chez 12,2% des patients exposés non infectés, contre seulement 2,7% chez les patients primo-infectieux.

«Il sera nécessaire de poursuivre nos études pour dévoiler le mécanisme exact derrière la protection que nous observons, mais ces résultats nous montrent une voie prometteuse», conclut Dr Bernard.

_________________


Publicité





MessagePosté le: Ven 18 Juil - 10:45 (2008)

PublicitéSupprimer les publicités ?
Bel
Fidèle
Fidèle

Hors ligne

Inscrit le: 20 Oct 2007
Messages: 2 116
Localisation: casa
Féminin Gémeaux (21mai-20juin) 虎 Tigre
Point(s): 410
Moyenne de points: 0,19
MessagePosté le: Ven 18 Juil - 11:56 (2008) Répondre en citant

لكل داء دواء الا الموت
merci houssni

_________________


MSN
Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: Aujourd’hui à 14:38 (2016)

Montrer les messages depuis:   
  Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet medmatiq Index du Forum » Médecine » Médecine vulgarisée     

    

  
 

Portail | Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation



Medmatiq © 2007
Forums amis : MedMar- carrefour-dentaire
skin developed by: John Olson
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com