Bienvenue cher visiteur
Veuillez vous inscrire ou vous connecter

  Nom d’utilisateur:   Mot de passe:   
Index  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  Profil  S’enregistrer
 Se connecter pour vérifier ses messages privés
  initiatives en pathologie endocrino
Sauter vers:    
  Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet medmatiq Index du Forum » Médecine » 2èm cycle " 3 , 4 et 5 ème année " » Endocrinologie
    
Auteur Message
Tancredi
Diamond
Diamond

Hors ligne

Inscrit le: 23 Aoû 2007
Messages: 1 992
Point(s): 285
Moyenne de points: 0,14
MessagePosté le: Dim 6 Juil - 13:42 (2008) Répondre en citant

ps sujet de la part de hossni

Le goitre euthyroïdien

Le goitre euthyroïdien est une affec­tion qui se développe au cours de la pu­berté, pendant la grossesse ou à la mé­nopause.

Cette augmentation de volume de la glande thyroïdienne est consécutive à une diminution de la production des hor­mones thyroïdiennes, qui n'affecte pas pour autant le métabolisme (absence d'hypothyroïdie). En effet, l'augmenta­tion de la sécrétion de TSH (une hor­mone sécrétée par l'hypophyse) com­pense le manque d'hormones, mais au prix d'une hypertrophie de la glande. La carence en iode peut occasionner un tel goitre. Certains médicaments peuvent également bloquer la synthèse des hormones thyroïdiennes.

Le traitement consiste à prendre des hormones thyroïdiennes bloquant la TSH. Parfois, le volume du goitre est tel qu'il nécessite le recours à la chirurgie afin de corriger d'éventuels troubles respiratoires et/ou l'aspect inesthétique.

L'hyperthyroïdie

La maladie de Basedow

Cette affection est la forme la plus typique d'hyperthyroïdie. Elle consiste en une production excédentaire d'hormones thyroïdiennes T3 (triiodothyronine) et T4 (thyroxine) et se rencontre plus fréquemment chez la femme que chez l'homme et dans certains contextes familiaux ou géographiques (pays montagneux où l'eau est pauvre en iode). La cause exacte de la maladie de Basedow est inconnue, toutefois le stress psychoaffectif et les phénomènes immunologiques jouent un rôle certain.

Les symptômes sont, en eux-mêmes, caractéristiques de l'hyperthyroïdie. A quoi s'ajoute une exophtalmie, c'est-à-dire la saillie des yeux en dehors de l'or­bite; la paupière supérieure est rétrac­tée et le regard a un aspect fixe carac­téristique. L'examen médical met en évi­dence, au niveau du cou, un goitre homogène.

L'adénome toxique

C'est une hyperthyroïdie pure sans exophtalmie.

Un nodule dans la glande thyroïde peut être le siège d'une surproduction d'hormones T3 et T4. Lorsque plusieurs nodules coexistent, l'affection porte alors le nom de « goitre toxique multinodulaire ». Le risque de l'adénome toxique est surtout cardiaque. Le traitement est chirurgical : l'ablation du nodule guérit le malade en vingt-quatre heures.

La pseudothyréotoxicose


II s'agit d'une hyperthyroïdie dé­clenchée par la prise de certains médi­caments contenant des hormones thy­roïdiennes, telles que des préparations destinées à faire maigrir. Les hormones thyroïdiennes font effectivement perdre du poids, mais au prix notamment d'une fonte musculaire (et non pas uniquement graisseuse) et de graves complications métaboliques.

Certains médicaments contenant de l'iode peuvent également déclencher une pseudothyréotoxicose. C'est pourquoi les contrôles réguliers du fonctionnement de la thyroïde sont indispensables lorsque ces médicaments iodés sont prescrits.

L'hypothyroïdie

L'hypothyroïdie est encore souvent appelée « myxœdème ». La cause la plus fréquente de cette affection est auto-im­munitaire : attaquée par les anticorps de l'organisme, la glande devient fibreuse et la production hormonale diminue. L'hypothyroïdie peut également être consécutive à un goitre endémique, un défaut de sécrétion de THR (hormone sécrétée par l'hypothalamus) ou de sé­crétion hypophysaire de TSH. Enfin, lorsqu'elle est secondaire à un traitement, par exemple un traitement à l'io­de radioactif ou après une intervention chirurgicale sur la glande, on dit qu'el­le est « iatrogène ».

Les thyroïdites

La thyroïdite d'Hashimoto


II s'agit d'une maladie auto-immune entraînant une inflammation chronique de la glande thyroïde. Cette thyroïdite constitue la cause la plus fréquente d'hypothyroïdie et atteint environ 2% de la population, dont 95% de femmes, surtout entre 30 et 50 ans.

Une hyperthyroïdie peut se mani­fester au début de l'affection, mais cè­de ensuite la place à une hypothyroïdie. On observe également une association fréquente de la thyroïdite à d'autres ma­ladies endocriniennes, comme la mala­die d'Addison (insuffisance des glandes surrénales) ou un diabète.

Le traitement de la thyroïdite d'Hashimoto consiste à corriger l'hypothyroïdie par l'administration de l'hor­mone T4, le plus souvent à vie.

La thyroïdite subaiguë


L'affection débute par une douleur ai­guë dans le cou, souvent confondue au départ avec un mal de gorge ou même une affection dentaire. La thyroïde est augmentée de volume et, comme la for­me précédente, peut s'accompagner d'une hyperthyroïdie. La thyroïdite sub­aiguë est spontanément réversible au bout d'un certain temps.

Le cancer de la thyroïde

La fréquence de ce cancer est assez peu élevée : il représente en effet 0,5% de tous les cancers et atteint davantage les femmes. Les symptômes ne sont pas tou­jours très évidents à reconnaître, si ce n'est par l'évocation de certaines plaintes. Celles-ci sont liées au lent développement de la masse tumorale.

Selon le type de cancer, on procédera à l'ablation partielle ou totale de la glan­de thyroïde. Les foyers métastatiques sont traités par de fortes doses d'iode ra­dioactif. L'hypothyroïdie consécutive à l'ablation de la glande est corrigée par la prise d'hormones substitutives.

_________________


Publicité





MessagePosté le: Dim 6 Juil - 13:42 (2008)

PublicitéSupprimer les publicités ?
Black-killer
Fidèle
Fidèle

Hors ligne

Inscrit le: 30 Nov 2007
Messages: 4 543
Point(s): 992
Moyenne de points: 0,22
MessagePosté le: Dim 6 Juil - 22:27 (2008) Répondre en citant

Merci ibtissam pour tes modification !! bravo

_________________


ifren4
New
New

Hors ligne

Inscrit le: 05 Avr 2009
Messages: 4
Féminin
Point(s): 4
Moyenne de points: 1,00
MessagePosté le: Ven 10 Avr - 22:39 (2009) Répondre en citant

bravo bravo bravo bravo


Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: Aujourd’hui à 17:38 (2018)

Montrer les messages depuis:   
  Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet medmatiq Index du Forum » Médecine » 2èm cycle " 3 , 4 et 5 ème année " » Endocrinologie
    

    

  
 

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation



Medmatiq © 2007
Forums amis : MedMar- carrefour-dentaire
skin developed by: John Olson
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com