Bienvenue cher visiteur
Veuillez vous inscrire ou vous connecter

  Nom d’utilisateur:   Mot de passe:   
Index  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  Profil  S’enregistrer
 Se connecter pour vérifier ses messages privés
  Intestin gréle
Sauter vers:    
  Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet medmatiq Index du Forum » Médecine » 1er cycle "1ère + 2ème année" » Anatomie
    
Auteur Message
Fniky
Silver
Silver

Hors ligne

Inscrit le: 06 Sep 2007
Messages: 152
Féminin Verseau (20jan-19fev) 蛇 Serpent
Point(s): 1
Moyenne de points: 0,01
MessagePosté le: Sam 31 Mai - 11:15 (2008) Répondre en citant

Introduction:
L'intestin grêle, situé dans l'abdomen, d'une longueur de 4 à 8 mètres, s'étend du pylore au côlon. Il comprend deux parties distinctes :
-le duodénum, segment initial de trajet horizontal puis formant un angle droit descendant, pour faire place au
-le jéjuno-iléon portion mobile repliée en une quinzaine d'anses intestinales dans la cavité abdomino-pelvienne.



Le duodénum a une forme de boucle. Dans sa partie verticale, débouchent le canal cholédoque, qui vient du foie, et le canal de Wirsung, issu du pancréas. Ces deux canaux ont souvent un orifice duodénal commun l'ampoule de Vater. Au duodénum fait suite le jéjunum, puis l'iléon. Celui-ci se jette dans le caecum.
Le duodénum histologique est plus court que le duodénum anatomique : il s'arrête au niveau de l'ampoule de Vater ; à partir de là commence le jéjuno-iléon histologique avec l'apparition des premières valvules conniventes.

MOTRICITE

Organe de transit des aliments, l'intestin est dotté d'une motricité intrinsèque, assurant le transfert des aliments venant de l'estomac. Les mouvements intestinaux sont de trois ordres :
-mouvements de segmentation fragmentant le bol alimentaire,
-mouvements de balancement permettant le mélange des aliments avec les sécrétions pancréatiques et biliaire, et
-mouvements péristaltiques permettant la progression du bol alimentaire tout au long de l'intestin.
Cette motricité est régie par deux plexus nerveux présents dans la paroi intestinale (plexus de Messner et d'Auerbach).


SURFACE D'ECHANGES

La digestion et l'absorption sont favorisées par l'amplification considérable de la surface d'échange grâce à
-la longueur considérable de l'intestin grêle replié en anses intestinales,
-l'existence à la surface de la paroi intestinale de replis circulaires macroscopiques, les valvules conniventes ou valvules de Kerckring,
-la présence d'innombrables petites évaginations de la muqueuse, hautes de 0,5 à 1 millimètre, les villosités intestinales,
-la multitude de microvillosités des entérocytes à la surface de l'épithélium de revêtement de la muqueuse.


STRUCTURE


-La muqueuse est identique tout au long de l'intestin grêle. Elle est formée de trois couches qui sont, de la lumière du tube vers la muscularis mucosae : la couche des villosités, la couche des glandes de Lieberkühn et la couche lymphoïde, concentration de lymphocytes.
Chaque villosité comprend un épithélium de revêtement et un axe conjonctif.

L'épithélium est prismatique simple et comprend deux types cellulaires : les entérocytes et les cellules caliciformes. L'axe conjonctif est formé de tissu conjonctif lâche (chorion); il contient un chylifère central, capillaire lymphatique en cul de sac, et des fibres musculaires lisses issues de la couche interne de la muscularis mucosae, le muscle de Brücke dont les contractions favorisent le contact de l'épithélium intestinal avec le chyme ainsi que le drainage lymphatique dans le chylifère central.
Les glandes de Lieberkühn sont des glandes en tube droit serrées dans la partie profonde du chorion; elles s'ouvrent dans la lumière intestinale entre les villosités; l'épithélium glandulaire comporte 3 types de cellules : des entérocytes moins hauts que ceux des villosités, des cellules caliciformes et des cellules de Paneth situées au fond des glandes.
Les formations lymphoïdes sont de plus en plus importantes le long de l'intestin grêle : se limitant au manchon lymphoïde et à quelques follicules dans le duodénum, elles s'organisent en vastes plages, infiltration lymphocytaire massive de la muqueuse et parfois de la sous-muqueuse, les plaques de Peyer (de 1 à 10 cm de longueur) dans le jéjuno-iléon (particulièrement dans la deuxième moitié de l'iléon).
-La sous-muqueuse comporte des glandes dans le duodénum, les glandes de Brünner et se soulève en valvules conniventes dans le jéjuno-iléon; la sous-muqueuse entraine avec elle la muscularis mucosae et la muqueuse alors que la musculeuse et la séreuse ne s'incurvent pas localement.
-La muscularis mucosae, la musculeuse et la séreuse ont la structure histologique classique du TD.
[/b]

_________________
my book is QUR'AN, my way is ISLAM & my prophet is MOHAMAD


Publicité





MessagePosté le: Sam 31 Mai - 11:15 (2008)

PublicitéSupprimer les publicités ?
the king
Silver
Silver

Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2008
Messages: 267
Point(s): 265
Moyenne de points: 0,99
MessagePosté le: Dim 7 Déc - 21:22 (2008) Répondre en citant

merci j'en ai besoin de ça !!! merci bcp bravo


sidali
Emerald
Emerald

Hors ligne

Inscrit le: 15 Nov 2008
Messages: 909
Masculin Verseau (20jan-19fev)
Point(s): 963
Moyenne de points: 1,06
MessagePosté le: Lun 8 Déc - 18:14 (2008) Répondre en citant

Fniky a écrit:
Introduction: L'intestin grêle, situé dans l'abdomen, d'une longueur de 4 à 8 mètres, s'étend du pylore au côlon. Il comprend deux parties distinctes :
-le duodénum, segment initial de trajet horizontal puis formant un angle droit descendant, pour faire place au
-le jéjuno-iléon portion mobile repliée en une quinzaine d'anses intestinales dans la cavité abdomino-pelvienne.



Le duodénum a une forme de boucle. Dans sa partie verticale, débouchent le canal cholédoque, qui vient du foie, et le canal de Wirsung, issu du pancréas. Ces deux canaux ont souvent un orifice duodénal commun l'ampoule de Vater. Au duodénum fait suite le jéjunum, puis l'iléon. Celui-ci se jette dans le caecum.
Le duodénum histologique est plus court que le duodénum anatomique : il s'arrête au niveau de l'ampoule de Vater ; à partir de là commence le jéjuno-iléon histologique avec l'apparition des premières valvules conniventes.

MOTRICITE

Organe de transit des aliments, l'intestin est dotté d'une motricité intrinsèque, assurant le transfert des aliments venant de l'estomac. Les mouvements intestinaux sont de trois ordres :
-mouvements de segmentation fragmentant le bol alimentaire,
-mouvements de balancement permettant le mélange des aliments avec les sécrétions pancréatiques et biliaire, et
-mouvements péristaltiques permettant la progression du bol alimentaire tout au long de l'intestin.
Cette motricité est régie par deux plexus nerveux présents dans la paroi intestinale (plexus de Messner et d'Auerbach).


SURFACE D'ECHANGES

La digestion et l'absorption sont favorisées par l'amplification considérable de la surface d'échange grâce à
-la longueur considérable de l'intestin grêle replié en anses intestinales,
-l'existence à la surface de la paroi intestinale de replis circulaires macroscopiques, les valvules conniventes ou valvules de Kerckring,
-la présence d'innombrables petites évaginations de la muqueuse, hautes de 0,5 à 1 millimètre, les villosités intestinales,
-la multitude de microvillosités des entérocytes à la surface de l'épithélium de revêtement de la muqueuse.


STRUCTURE


-La muqueuse est identique tout au long de l'intestin grêle. Elle est formée de trois couches qui sont, de la lumière du tube vers la muscularis mucosae : la couche des villosités, la couche des glandes de Lieberkühn et la couche lymphoïde, concentration de lymphocytes.
Chaque villosité comprend un épithélium de revêtement et un axe conjonctif.

L'épithélium est prismatique simple et comprend deux types cellulaires : les entérocytes et les cellules caliciformes. L'axe conjonctif est formé de tissu conjonctif lâche (chorion); il contient un chylifère central, capillaire lymphatique en cul de sac, et des fibres musculaires lisses issues de la couche interne de la muscularis mucosae, le muscle de Brücke dont les contractions favorisent le contact de l'épithélium intestinal avec le chyme ainsi que le drainage lymphatique dans le chylifère central.
Les glandes de Lieberkühn sont des glandes en tube droit serrées dans la partie profonde du chorion; elles s'ouvrent dans la lumière intestinale entre les villosités; l'épithélium glandulaire comporte 3 types de cellules : des entérocytes moins hauts que ceux des villosités, des cellules caliciformes et des cellules de Paneth situées au fond des glandes.
Les formations lymphoïdes sont de plus en plus importantes le long de l'intestin grêle : se limitant au manchon lymphoïde et à quelques follicules dans le duodénum, elles s'organisent en vastes plages, infiltration lymphocytaire massive de la muqueuse et parfois de la sous-muqueuse, les plaques de Peyer (de 1 à 10 cm de longueur) dans le jéjuno-iléon (particulièrement dans la deuxième moitié de l'iléon).
-La sous-muqueuse comporte des glandes dans le duodénum, les glandes de Brünner et se soulève en valvules conniventes dans le jéjuno-iléon; la sous-muqueuse entraine avec elle la muscularis mucosae et la muqueuse alors que la musculeuse et la séreuse ne s'incurvent pas localement.
-La muscularis mucosae, la musculeuse et la séreuse ont la structure histologique classique du TD.

[/b]


j'interviens en retard;mais bon travail quand méme bravo Fniky


Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: Aujourd’hui à 07:53 (2016)

Montrer les messages depuis:   
  Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet medmatiq Index du Forum » Médecine » 1er cycle "1ère + 2ème année" » Anatomie
    

    

  
 

Portail | Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation



Medmatiq © 2007
Forums amis : MedMar- carrefour-dentaire
skin developed by: John Olson
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com