Bienvenue cher visiteur
Veuillez vous inscrire ou vous connecter

  Nom d’utilisateur:   Mot de passe:   
Index  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  Profil  S’enregistrer
 Se connecter pour vérifier ses messages privés
  TORSION DU CORDON SPERMATIQUE
Sauter vers:    
  Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet medmatiq Index du Forum » Médecine » 2èm cycle " 3 , 4 et 5 ème année " » Pédiatrie - Chirurgie pédiatrique
    
Auteur Message
HiBa
Diamond
Diamond

Hors ligne

Inscrit le: 25 Sep 2007
Messages: 1 045
Localisation: chez moi
Féminin Taureau (20avr-20mai)
Point(s): 67
Moyenne de points: 0,06
MessagePosté le: Dim 6 Avr - 12:54 (2008) Répondre en citant

TORSION DU CORDON SPERMATIQUE CHEZ
L'ENFANT



Le diagnostic est purement clinique. C'est une urgence vasculaire vraie, dans la mesure où tout
retard à la détorsion peut entraîner la perte du testicule.
"Toute douleur testiculaire aiguë chez l'enfant est chirurgicale".

I) NOTIONS GENERALES

1) Age :
- deux pics : le nouveau-né et le grand enfant (période prépubertaire).

2) Circonstances favorisantes :

- anomalie de fixation du testicule,
- parfois notion de traumatisme.

3) Anatomopathologie :

- torsion supra-vaginale chez le nouveau-né et habituellement intra-vaginale
chez le grand enfant.
- Conséquence : l'ischémie testiculaire aboutissant à la nécrose. Risque de nécrose testiculaire
d'autant plus important que la durée de la torsion est grande, mais aussi que celle-ci est serrée
(nombre de tours de spire).

4) La sixième heure est une limite "théorique" :

- toute torsion doit être opérée en urgence, même au-delà de la 6ème heure, car la récupération est
encore possible.


Publicité





MessagePosté le: Dim 6 Avr - 12:54 (2008)

PublicitéSupprimer les publicités ?
HiBa
Diamond
Diamond

Hors ligne

Inscrit le: 25 Sep 2007
Messages: 1 045
Localisation: chez moi
Féminin Taureau (20avr-20mai)
Point(s): 67
Moyenne de points: 0,06
MessagePosté le: Dim 6 Avr - 12:57 (2008) Répondre en citant

II) LA TORSION VUE TOT CHEZ LE GRAND ENFANT

1) Le tableau clinique
Il pose le diagnostic.
Douleur scrotale, de début brutal, très vive, irradiant vers la région inguinale et la fosse iliaque,
pouvant empêcher de marcher et s'accompagner de vomissements, initialement sans fièvre.
A l'examen de la bourse (systématique devant toute douleur abdominale) :
- bourse augmentée de volume, avec testicule ascensionné et désaxé.
- la palpation (quand elle est possible) retrouve une masse très douloureuse, englobant
testicule et épididyme, parfois électivement au pôle supérieur de la masse, correspondant à la spire
de torsion elle-même.
- tous signes unilatéraux.

2) Des examens complémentaires

sont inutiles, voire dangereux car ils retardent le traitement (du moins pour les examens
actuellement disponibles).

III) FORMES CLINIQUES

1) La torsion sur testicule ectopique :

= douleur inguinale ou iliaque associée à une bourse vide.

2) La torsion vue tard :

- Les douleurs ont diminuées ;
- Apparition de signes inflammatoires : locaux (rougeur) et généraux (fièvre).
Pourrait faire discuter une tumeur du testicule.

3) Les détorsions spontanées :

- Elles sont retrouvées à l'interrogatoire : crises douloureuses, cédant spontanément.
- A plusieurs reprises, en quelques mois.
C'est l'indication d'une fixation du testicule "à froid".

4) La torsion chez le nouveau-né :

- Découverte à la naissance ou à quelques jours de vie d'une bourse volumineuse, contenant une
masse ferme, arrondie, indolore, englobant testicule et épididyme, donnant une couleur brune au
scrotum. Le testicule est pratiquement toujours perdu.


HiBa
Diamond
Diamond

Hors ligne

Inscrit le: 25 Sep 2007
Messages: 1 045
Localisation: chez moi
Féminin Taureau (20avr-20mai)
Point(s): 67
Moyenne de points: 0,06
MessagePosté le: Dim 6 Avr - 12:59 (2008) Répondre en citant

IV) DIAGNOSTICS DIFFERENTIELS

1) Torsion de l'hydatide de Morgani

- Typiquement, la douleur est moins vive que pour la torsion du cordon spermatique et le testicule
lui-même n'est pas douloureux.
- Parfois, on voit l'hydatide tordue, sous la forme d'un nodule bleuté au pôle supérieur du testicule,
douloureux.
- La vitalité du testicule n'est pas mise en jeu.
- En fait, confusion toujours possible avec une torsion spermatique.
L'indication opératoire est formelle devant une douleur testiculaire aiguë et le diagnostic
ne peut être que chirurgical.

2) Poussée aiguë d'un kyste du cordon ou d'une hydrocèle vaginale :

- Souvent à l'occasion d'une infection virale générale.
- Cliniquement : la masse est rénitente et transilluminable, le testicule étant en dessous du kyste du
cordon ou dans l'hydrocèle.
En cas de doute, ne pas hésiter à opérer pour ne pas passer à côté d'une torsion du cordon
spermatique.

3) Diagnostics plus rares.

L'orchite ourlienne et le purpura rhumatoïde sont les seuls cas de douleur testiculaire où un
contexte clinique évident peut rendre superflu l'exploration chirurgicale.
L'épididymite aiguë bactérienne : elle est exceptionnelle chez l'enfant, contrairement à ce qui est
le cas chez l'adulte (comptage sexuel). Le diagnostic ne peut être qu'opératoire : volumineux
épididymeinflammatoire, surmontant un testicule normal ou lui aussi inflammatoire. Il faut alors
rechercher un uretère d'abouchement ectopique dans les voies génitales (échographie rénale).


HiBa
Diamond
Diamond

Hors ligne

Inscrit le: 25 Sep 2007
Messages: 1 045
Localisation: chez moi
Féminin Taureau (20avr-20mai)
Point(s): 67
Moyenne de points: 0,06
MessagePosté le: Dim 6 Avr - 13:01 (2008) Répondre en citant

V) TRAITEMENT

Toujours chirurgical, toujours urgent ; après avoir prévenu les parents du risque
d'orchidectomie.
- Voie d'abord inguinale chez le nourrisson, éventuellement scrotale ultérieurement.
- Détorsion du testicule.
- Vérification de sa vitalité (couleur, battement artériel visible ou au doppler).
Puis fixation testiculaire bilatérale (testicule controlatéral éventuellement fixé quelques jours
plus tard, en raison de l'état inflammatoire).
C'est seulement dans les cas où le testicule est d'évidence perdu que l'orchidectomie est
effectuée d'emblée. Dans le doute le testicule est laissé en place (persistance possible d'une fonction
endocrine, alors que les cellules germinales ont été détruites).

VI) SUITES A DISTANCE

Risque d'atrophie testiculaire dans les mois qui suivent ; elle est très fréquente si la torsion a
duré plus de 24 heures.
Un sujet de discussion.
Des arguments expérimentaux chez le rat (détection d'anticorps anti-testiculaires) ont fait
craindre la nocivité du testicule tordu, détordu et laissé en place, sur le testicule controlatéral. En
fait, en clinique humaine, aucun argument ne plaide en faveur de cette nocivité (de tels anticorps
jamais retrouvés chez l'homme).


sarrah2010
New
New

Hors ligne

Inscrit le: 25 Juin 2010
Messages: 1
Point(s): 1
Moyenne de points: 1,00
MessagePosté le: Ven 25 Juin - 20:04 (2010) Répondre en citant

Bonjour à tous,

J'ai un petit bébé de 4 mois et demi qui vient de subir une torion testiculaire (accompagnée d'une hernie étranglée). Le chirurgien lui a enlevé le testicule car il était nécrosé d'après lui. Je deviens dingue car je ne sais pas les conséquences d'une telle opération sur la vie future de mon bébé et surtout je ne sais pas si l'ablation était vraiment necessaire. J'ai mes doutes là dessus. L'anapath dit qu'il ya absence de nécrose caséeuse ou de granulome épithélioide. Il y est aussi indiqué: Parenchyme atrophoque+tubes séminifères en involution sertolienne totale avec une hyalinisation de leur vitrée. Ces tubes sont bordés par des cellules très hautes avec un cytoplasme abondant. Absence de cellule germinale. L'interstitium est très hémorragique.

Je ne comprend rien à tout ça. Merci beaucoup pour votre aide!

Bien à vous

Sarah


Ben
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Aoû 2007
Messages: 7 771
Masculin
Point(s): 1 887
Moyenne de points: 0,24
MessagePosté le: Ven 25 Juin - 20:48 (2010) Répondre en citant

OK madame, d'abord Bienvenue sur Medmatiq .
J'espère que votre bébé se porte bien maintenant , La décision du chirurgien était justifié car " Parenchyme atrophoque+tubes séminifères en involution sertolienne totale avec une hyalinisation de leur vitrée, Absence de cellule germinale. L'interstitium est très hémorragique. " , mais je devine que le chirurgien a eu recours a l'ablation pour des éléments macroscopiques , telle une nécrose par exemple.

la notion : " absence de nécrose caséeuse ou de granulome épithélioide " ne veut pas dire absence carrément de nécrose, elle renseigne tout simplement que c'est pas une tuberculose .

Rassurez vous madame, selon les éléments que vous avez citez la haut, l'ablation se justifie.
Quand à l'avenir du bébé, bein il a un testicule, donc faut faire gaffe avec celui-ci, si éventuellement on ne sait jamais il y a un risque de se reproduire, il faudera alors agir plutot pour éviter le drame " coté fertilité bien sur " sinon il n'y a pas de risque vital à l'ablation chirurgical des testicules.


Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: Aujourd’hui à 08:03 (2018)

Montrer les messages depuis:   
  Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet medmatiq Index du Forum » Médecine » 2èm cycle " 3 , 4 et 5 ème année " » Pédiatrie - Chirurgie pédiatrique
    

    

  
 

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation



Medmatiq © 2007
Forums amis : MedMar- carrefour-dentaire
skin developed by: John Olson
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com