Bienvenue cher visiteur
Veuillez vous inscrire ou vous connecter

  Nom d’utilisateur:   Mot de passe:   
Index  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  Profil  S’enregistrer
 Se connecter pour vérifier ses messages privés
  Sténose hypertrophique du pylore
Sauter vers:    
  Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet medmatiq Index du Forum » Médecine » 2èm cycle " 3 , 4 et 5 ème année " » Pédiatrie - Chirurgie pédiatrique
    
Auteur Message
HiBa
Diamond
Diamond

Hors ligne

Inscrit le: 25 Sep 2007
Messages: 1 045
Localisation: chez moi
Féminin Taureau (20avr-20mai)
Point(s): 67
Moyenne de points: 0,06
MessagePosté le: Sam 5 Avr - 18:22 (2008) Répondre en citant

STENOSE HYPERTROPHIQUE DU PYLORE


Hypertrophie de la musculeuse du pylore, prédominant au niveau de la couche circulaire interne : (aspect "d'olive" pylorique). Cette affection , acquise, est à bien distinguer de la sténose duodénale congénitale.

I) EPIDEMIOLOGIE
2 pour 1.000 naissances. Prédominance chez le garçon (80%), surtout premier né, et de race blanche. Variations saisonnières.

II) ETIOLOGIE
Inconnue.
- Facteurs héréditaires dans certaines familles (jumeaux monozygotes).
- Hypothèses hormonales (pentagastrine ?).

III) SIGNES FONCTIONNELS
Chez un enfant typiquement de trois semaines (5 jours à 6 mois), donc après un intervalle libre depuis la naissance :

1) Vomissements :
- blancs et non verts (alimentaires, faits de lait caillé).
- habituellement à la fin des repas.
- faciles, typiquement en "jet".
- chez un enfant affamé, paradoxalement.
- à distinguer des régurgitations de lait du simple reflux gastro-oesophagien.

2) Constipation.
3) Cassure de la courbe de poids.


Visiter le site web du posteur
Publicité





MessagePosté le: Sam 5 Avr - 18:22 (2008)

PublicitéSupprimer les publicités ?
HiBa
Diamond
Diamond

Hors ligne

Inscrit le: 25 Sep 2007
Messages: 1 045
Localisation: chez moi
Féminin Taureau (20avr-20mai)
Point(s): 67
Moyenne de points: 0,06
MessagePosté le: Sam 5 Avr - 18:25 (2008) Répondre en citant

IV) L'EXAMEN CLINIQUE

- Il permet d'affirmer le diagnostic, dans bon nombre de cas, par la palpation de l'olive pylorique, pathognomonique :
. doit être recherchée avec patience chez un enfant calme.
. dans la région sus-ombilicale (épigastre ou hypochondre droit).
. sensation d'une masse oblongue, ferme, mobile, roulant sous les doigts.
- Ondulations péristaltiques gastriques, rares, mais très évocatrices.

V) EXAMENS COMPLEMENTAIRES
Demandés si l'olive n'a pas été perçue, ce qui est le cas dans les formes précoces, de plus en plus couramment rencontrées.

1) Radiographie d'abdomen sans préparation debout, à jeun (5 heures) :

- A une valeur d'orientation par la mise en évidence d'un niveau hydroaérique gastrique.
- Sa normalité élimine une sténose, sauf si l'enfant a vomi avant le cliché.

2) L'échographie ++ :
- Est ici l'examen clef en raison de sa grande fiabilité :
. Anomalie de la forme du pylore (aspect transversal en "cocarde", signe de "l'épaulement" de la jonction antro-pylorique, en coupe longitudinale).
. Plutôt que la modification des mensurations (épaisseur musculaire supérieure ou égale à 4 mm, longueur supérieure ou égale à 15 mm).

3) En cas de doute après une première échographie , on peut choisir de répéter l'écho après 48 heures , ou d'effectuer un TOGD :.
- Stase gastrique , distension antrale (surtout à droite), rareté des passages pyloriques, visualisation directe du pylore (aspect effilé en "double parenthèse).
Il peut redresser le diagnostic (exemple : R.G.O. simple).

4) L'endoscopie digestive parfois demandée devant une hématémèse due à une oesophagite, n'a en fait pas sa place dans le diagnostic de sténose du pylore.


Visiter le site web du posteur
HiBa
Diamond
Diamond

Hors ligne

Inscrit le: 25 Sep 2007
Messages: 1 045
Localisation: chez moi
Féminin Taureau (20avr-20mai)
Point(s): 67
Moyenne de points: 0,06
MessagePosté le: Sam 5 Avr - 18:27 (2008) Répondre en citant

VI) TRAITEMENT CHIRURGICAL

Dans les cas évolués, appréciation du retentissement métabolique et éventuelle correction en quelques heures des troubles hydro-électrolytiques (déshydratation avec alcalose hypo-chlorénique).
Le traitement est chirurgical : pyloromyotomie extra-muqueuse.
- Voie d'abord chirurgicale habituelle : incision sus-ombilicale (parfois hypochondre droit). La coelioscopie est pratiquée par de rares équipes.
- Réalimentation 6 heures après l'intervention.
- Absence de séquelles à long terme
Les complications postopératoires sont rares :
- La perforation muqueuse sur le versant duodénal est anodine, si elle est reconnue.
- Rares abcès de paroi
- Très rare récidive (pylorotomie insuffisante ?).
Le reflux gastro-oesophagien peut persister, nécessitant un traitement médical de plusieurs mois .


Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: Aujourd’hui à 23:53 (2018)

Montrer les messages depuis:   
  Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet medmatiq Index du Forum » Médecine » 2èm cycle " 3 , 4 et 5 ème année " » Pédiatrie - Chirurgie pédiatrique
    

    

  
 

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation



Medmatiq © 2007
Forums amis : MedMar- carrefour-dentaire
skin developed by: John Olson
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com