Bienvenue cher visiteur
Veuillez vous inscrire ou vous connecter

  Nom d’utilisateur:   Mot de passe:   
Index  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  Profil  S’enregistrer
 Se connecter pour vérifier ses messages privés
  L'hypothermie thérapeutique
Sauter vers:    
  Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet medmatiq Index du Forum » Médecine » 2èm cycle " 3 , 4 et 5 ème année " » Polyspecialité
    
Auteur Message
Yasmin
Fidèle
Fidèle

Hors ligne

Inscrit le: 20 Aoû 2007
Messages: 2 911
Localisation: Agadir
Point(s): 302
Moyenne de points: 0,10
MessagePosté le: Mer 29 Aoû - 00:43 (2007) Répondre en citant

L'hypothermie peut tuer, l'arrêt cardiaque aussi. Mais dans certaines circonstances, les dommages que l'arrêt cardiaque cause au cerveau peuvent être atténués de façon importante si l'on a sous la main de la glace ou un appareil qui peut refroidir le corps. Cela s'appelle l'hypothermie thérapeutique.


La scène suivante aurait pu se dérouler n'importe où au Québec. En fin d'après-midi, un homme d'une cinquantaine d'années monte à bord d'un autobus. Après quelques pas dans l'allée, il s'effondre. Son coeur a cessé de battre. Il ne respire plus. Soupçonnant la nature du problème, le chauffeur d'autobus ne fait ni une ni deux, il engage son véhicule sur le boulevard qui conduit au centre hospitalier qui se trouve à quelques rues de là. Pendant ce temps, une passagère tente une réanimation cardio-pulmonaire.

Ce qui s'est ensuite passé aux urgences surprend. L'équipe médicale parvient, par défibrillation, à faire redémarrer le coeur et installe le malade, toujours inconscient, sur un lit recouvert de sacs de glace. À première vue, une curieuse pratique.

Ce n'est plus exceptionnel, l'hypothermie thérapeutique, en milieu hospitalier, fait maintenant partie du protocole des soins d'urgence. Déjà répandue, elle sera bientôt utilisée dans tous les hôpitaux du Québec.


Dérèglements chimiques

Lorsque le coeur cesse de battre et que la circulation sanguine est interrompue pendant plus de cinq minutes, il se produit, au moment de sa remise en marche, une série de dérèglements chimiques qui endommagent le cerveau. Jusqu'à tout récemment, on ne connaissait aucune thérapie efficace pour prévenir les dommages cérébraux qui apparaissent lorsque le coeur reprend du service.

Plusieurs études ont démontré qu'une hypothermie systémique à 30°C et qu'une autre moins sévère à 34°C avaient toutes deux un effet sensible sur les dommages au cerveau d'un chien en arrêt cardiaque. Le froid réduit les besoins du cerveau en oxygène. Mais on ne connaît pas le mécanisme par lequel le cerveau en tire profit. L'explication pourrait provenir du fait qu'un apport réduit d'oxygène au cerveau associé à d'autres phénomènes physiologiques qui surviennent après l'arrêt cardiaque ralentit le processus de détérioration des cellules du cerveau. Il est également possible que le froid retarde l'action destructive de certains enzymes. Pour faire image, certains chercheurs comparent le cerveau qui a survécu à un arrêt cardiaque à un pamplemousse que l'on met au frigidaire pour en ralentir le mûrissement.


CRISE CARDIAQUE OU ACV?

L'arrêt cardiaque peut être attribuable à une défectuosité électrique du coeur lui-même. L'hypothermie thérapeutique est alors indiquée. Si le coeur s'arrête à la suite d'un dérèglement qui se produit ailleurs dans l'organisme, donc qui n'a pas le coeur pour origine, on n'a pas recours à l'hypothermie thérapeutique. Quelques exemples.

Dérèglements du muscle cardiaque lui-même où l'hypothermie thérapeutique est indiquée:

La tachycardie ventriculaire (le coeur s'emballe et pompe beaucoup trop vite);

La fibrillation ventriculaire (les fibres du coeur se contractent rapidement et de manière désordonnée);

Brachycardie sévère (il y a ralentissement des battements du coeur à moins de 60 pulsations par minute).

La principale cause qui force le coeur à s'arrêter:

L'accident cérébral vasculaire (AVC). L'AVC est un infarctus (une lésion) cérébral causé par un caillot sanguin. On parle de thrombose lorsque le caillot se forme à l'intérieur d'une artère cérébrale.

On parle d'embolie lorsque le caillot se forme ailleurs (dans le coeur ou dans une des artères du cou, les carotides) et se rend dans le cerveau par la circulation sanguine.


Source : presse canadienne


Publicité





MessagePosté le: Mer 29 Aoû - 00:43 (2007)

PublicitéSupprimer les publicités ?
sidali
Emerald
Emerald

Hors ligne

Inscrit le: 15 Nov 2008
Messages: 909
Masculin Verseau (20jan-19fev)
Point(s): 963
Moyenne de points: 1,06
MessagePosté le: Mar 25 Nov - 14:40 (2008) Répondre en citant

l'hypothermie si elle est prolongée,elle entraine une deminution du metabolisme,ainsi que la conduction nerveuse.
l'homme qui a une hypothermie à son stade terminale peut sentir une hyperthermie;elle est illusoire.


Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: Aujourd’hui à 15:24 (2018)

Montrer les messages depuis:   
  Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet medmatiq Index du Forum » Médecine » 2èm cycle " 3 , 4 et 5 ème année " » Polyspecialité
    

    

  
 

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation



Medmatiq © 2007
Forums amis : MedMar- carrefour-dentaire
skin developed by: John Olson
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com